À voir et à partager

À voir et à partager

Petit « hors-série » aujourd’hui (à supposer que ça veuille dire quelque chose sur ce blog) sans dessin.

S’il y a un média qui s’est développé avec Internet, c’est bien la vidéo. Sous toutes ses formes : podcast, webséries, conférences… Même les séries TV classiques ont bénéficié d’un énorme boost grâce au partage. Pour ce qui est de diffuser des idées, les vidéos ont deux gros avantages : d’abord, bien sûr, il n’y a rien de plus simple que de regarder une vidéo. On peut aussi voir ça comme un inconvénient : rester posé le cul sur un canapé en se laissant abreuver d’images, ce n’est pas nécessairement l’expérience la plus enrichissante du monde. Lire un bon bouquin, ça reste le meilleur moyen de s’aérer l’esprit.

Mais la vidéo a un second avantage : elle peut se regarder en groupe. Et pour ma part, j’ai remarqué que ça pouvait être un excellent moyen pour partager ses idées de manière conviviale et intéressante. C’est pourquoi je vous propose aujourd’hui quelques vidéos à voir et surtout à regarder avec vos amis : pour avoir tenté l’expérience, je peux vous garantir qu’elles suscitent toujours de l’intérêt et de la réflexion. L’idée n’est bien sûr pas que ces vidéos détiennent la vérité absolue (surtout pas) mais qu’elles poussent à réfléchir et à remettre certaines choses en questions. Pour ce qui est d’être d’accord ou non avec le contenu, c’est vous qui voyez 😉

(Notez que si vous traînez pas mal dans les milieux libristes/alternatifs, vous connaissez probablement ces vidéos. Encore une fois, si c’est le cas, que ça ne vous empêche pas de les partager !)

Je ne donne aucun lien pour ces vidéos. Tout d’abord parce qu’un lien, ça se casse, et que je n’ai pas envie de faire de la maintenance. Ensuite, parce que ces vidéos se trouvent assez facilement un peu partout sur la toile (YouTube et cie), et je vous laisse donc le choix sur la façon de les voir.

(Voir aussi : À voir et à partager (2), une seconde liste de vidéos.)

Inculture(s) 1 – La culture

videos1Première conférence de la série Inculture(s) de la Scop Le Pavé. C’est la plus connue. Franck Lepage raconte l’histoire du Ministère de la Culture et la formidable occasion manquée d’en faire un Ministère de l’Éducation Populaire… Le clou du spectacle étant la toute dernière partie sur l’analyse du langage, et comment la pensée dominante s’est imposée en installant un langage qui interdit toute critique de cette pensée. Vous y trouverez également la célèbre séquence où Franck Lepage improvise un discours de politicien en utilisant une série de concepts creux pour ne rien dire (mais regardez le reste, ça vaut le coup aussi !).

Il existe pas mal de captations de cette conférence, les plus anciennes durent 1h30, les plus récentes pas loin de 4h ! Si vous avez le temps, n’hésitez pas à regarder une version longue, quitte à la regarder en plusieurs fois. Idéal pour se désintoxiquer de la langue de bois.

Si ce type-là est exploité, c’est donc qu’il y a un exploiteur quelque part : quand vous le nommez « exploité », vous le pensez comme un exploité et vous cherchez tout de suite l’exploiteur. Le pouvoir nous a fait comprendre, que ça serait bien dorénavant d’appeler ces gens-là des « défavorisés ». Et regardez bien, c’est très amusant : c’est le même type, dans la même situation. Mais dans un cas, il a été exploité par quelqu’un, dans l’autre, il a pas eu de bol !

Inculture(s) 5 – Le travail

videos2Oui, j’en ai zappé 3 (vous pouvez y jeter un œil aussi bien sûr). Celle-ci est moins connue que la précédente, et pourtant elle est largement aussi bien (voire meilleure, car plus animée). Cette fois, Franck Lepage est accompagné de Gaël Tanguy et nous parle du travail. Attention, j’ai bien dit travail, pas emploi. Une excellente conférence pour tordre le cou aux idées reçues sur l’assistanat, la retraite, les charges patronales et salariales… La séquence à ne pas manquer : le décryptage de la fiche de paie (le truc typique auquel on n’y comprend rien), où vous allez apprendre un paquet de trucs.

Moraliser le capitalisme, ça veut dire : vous arrivez dans la jungle et vous voyez un tigre qui s’approche. Et là vous lui dites : couché, kiki !

Éloge de l’oisiveté

videos3Un spectacle de Dominique Rongvaux qui propose une autre réflexion sur le travail (assez différente de la précédente – peut-être moins militante mais d’une certaine manière plus radicale). Moins connue, une vidéo à voir si l’on croit encore au mythe du plein emploi et si l’on s’imagine que le problème de l’Europe, c’est de ne pas travailler assez… Le spectacle est relativement court (50 minutes) et dans un style très différent des précédentes vidéos (l’acteur est très bon avec un côté pince-sans-rire bien utilisé).

L’audit, c’est pas compliqué : vous sortez de l’Université en ne sachant rien faire et vous dites à des gens qui font leur métier depuis 20 ans qu’il faudrait plutôt le faire autrement.

Les nouveaux chiens de garde

videos4On sort un peu du contexte des vidéos précédentes, puisqu’il ne s’agit plus d’une captation de scène mais d’un film complet, sorti en 2012 et adapté du bouquin du même nom. Si vous n’étiez pas encore totalement écœurés par les grands médias, préparez-vous à l’être… Un film qui analyse le niveau de connivence entre politiciens, grands patrons et journalistes (et c’est pas jojo). Notez qu’il a été détruit par la plupart des journalistes à sa sortie (ce que le film porte en étendard, à juste titre).

Presque tous siègent aux Conseils d’Administration de grandes entreprises, collaborent à des banques, conseillent des fonds spéculatifs. Pourtant ce ne sont jamais ces fonctions-là qui sont mises en avant : lorsqu’ils sont invités dans les médias, c’est sous leurs titres universitaires que les journalistes les présentent.

Voilà, j’espère que ces quelques vidéos vous plairont… Bien sûr, il en existe des tas d’autres qui valent le coup, ceci n’est qu’une très courte sélection, mais n’hésitez pas à chercher plus loin. Encore une fois, ne les prenez pas comme de la propagande à gober toute crue : écoutez, regardez et faites vous votre propre idée. Et poussez vos amis à faire de même. N’oubliez pas que les amis de vos amis peuvent faire des millions d’amis…

 

 



Avez-vous lu ces autres articles ?


Cet article est gratuit et librement partageable et modifiable. Si vous souhaitez soutenir cette démarche, vous pouvez me faire un don ou tout simplement le partager autour de vous. Dans tous les cas, merci d'avoir pris le temps de le consulter en entier, ce qui est déjà une forme de rémunération pour moi !
Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez néanmoins me laisser un message (privé) si vous le souhaitez :

Nom (obligatoire)

Email

Message (obligatoire)

Antispam