Annonce : retrouvez-moi ce dimanche à 17h00 au Festival du Livre de Paris pour une séance de dédicaces de mon roman Sortilèges & Syndicats !

Ça dégooglise pépère

Publié le 30 juin 2015 par Gee dans Dépêches Melba
Inclus dans le livre Grise Bouille, Tome I

Aujourd’hui, quittons un peu l’ambiance morose et faisons un petit point sur l’avancement du projet Dégooglisons Internet

Ça dégooglise pépère

Bon. On n'va pas s'mentir, entre les religio-zinzins amoureux de la gâchette qui flinguent à tout-va et nos propres politico-zinzins qui mettent le pays entier sur écoute, soi-disant pour repérer les religio-zinzins susnommés (même si, en fait, on les repérait déjà avant), l'année 2015, pour l'instant, c'est pas folichon.

Gee, en panique : « Et puis y'a les taxis.  Et la Grèce.  Et Sarko qui revient.  Et Strauss-Kahn aussi.  La vache.  Qu'est-ce qu'on a fait pour mériter ça ?  »

Mais trêve de Sirius Black sinistrose, parlons un peu de ce qui va bien.

Par exemple, chez nous, à Framasoft, on se débrouille. On dégooglise, petit à petit, comme on l'avait annoncé à l'automne dernier.

Un logo Google est dans une poubelle, avec des mouches qui tournent autour. Deux mecs sont attablés et boivent des bières. L'un dit : « Tu vois ? Quand on nous fait pô chier… on s'contente de joies simples. »

Déjà, puisque Google a décidé de fermer sa forge et Sourceforge de déféquer dans la sienne, on s'est dit que c'était le moment d'ouvrir notre forge à nous au public.

Le Geek représenté en forgeron, en train de taper sur une enclume marquée « Git » avec un marteau marqué « pull request ». Il chante : « J'voudrais programmeeeer encore ! Programmeeeer encore !  Forger le code source ! Avec mes doigts d'or ! »

Comme on est un peu monomaniaques, on a aussi sorti plein de Framatruc et de Framabidules.

Un livre marqué « Framabookin » ; une manette marquée « Framagames » ; un appareil photo marqué « Framapic » ; un paquet de 0 et de 1 marqués « Framabin ». Le smiley dit au sujet de « Framabookin » : « Des guerres de tranchées s'organisent pour savoir s'il faut dire “bouquin” ou “book in”. » Gee, blasé : « J'en ai un peu Framamarre de ces Framanoms à la Framanoix. »

Bon, du coup, sur les noms, on a aussi essayé d'innover un peu :

Une femme : « Le raccourcisseur d'URL s'appelle Huit.re, et c'est une vraie perle !  Parce que c'est court, ça se retient bien et les liens font huit caractères par défaut.  Oui, on aime aussi avoir 15 justifications pour un unique nom. »

(Au passage, je vous conseille d'accéder à http://huit.re/caca/, ça vaut le détour !)

Le summum de l'innovation a été atteint à l'AG de janvier où nous avons tenté de nous mettre d'accord sur le nom du moteur de recherche. Autant vous dire que ça n'a pas été de la Framatarte…

Une AG Framasoft, avec plein de monde qui propose plein de conneries : « Faut l'appeler Framasearch, un peu de cohérence ! » « Nan, faut un nom fun, genre Robert ! Tu cherches un truc ?  Demande à Robert ! » « N'importe quoi !  Un truc COURT qui se retient bien. Genre Frama.link ! » « Attends, Frama.link, c'est pas pour le raccourcisseur d'URL ? » « Mais nan, c'est huit.re, le raccourcisseur… »

Après 12 heures de discussions arrosées acharnées, nous avons finalement décidé de couper la poire en trois.

Trois panneau : « Un nom Frama, Framabee » ; « Un nom fun, Tonton Roger », « Un nom simple, Trouvons.org ». Les trois panneaux pointent vers : « un moteur de recherche pour les gouverner tous ». L'admin-sys de Framasoft s'en va d'un air énervé : « Voilà. Fallait pas m'chercher. » Une flèche pointe vers lui et dit : « (Admin Sys qui profite de sa position de force pour nous faire fermer nos mouilles.) »

Ça a l'air d'être un peu le boxon, comme ça, mais on consolide aussi l'existant, notamment notre tête d'affiche Framapad qui prend du poil de la bête !

Un mec masse un énorme gugusse plein de muscles, avec un t-shirt Framapad et l'air hargneux. Le mec qui masse : « Mon gros, quand le plugin MyPads pour les comptes et les pads privés va être prêt, tu vas déboîter mémé ! » Le gugusse plein de muscles : « Grrrrrrrr ! »

Et puis bien sûr, votre serviteur n'est pas en reste puisque, non seulement Framasoft héberge le nouveau blog BD libre « Grise Bouille », mais plus de 30 dessins ont également été ajoutés à GéGé*, le Générateur de Geektionnerd !

Remarquez que, question nom, ça partait déjà en sucette.

Gee, faussement énervé : « GéGé ? Vous voulez dire que vous allez faire des BD gratos avec mes dessins ?!  Tssss. Ça m'débecte. J'vais aller caillasser des VTC, ça va m'détendre. »

Voilà… dégoogliser, ça ne se fait pas en un jour, mais on avance.

Et surtout, n'oubliez pas que la dégooglisation, c'est avant tout avec vous et même chez vous qu'il faut la faire !

Un mec représenté en train de chevaucher un colibri géant : « Et si vous voulez mettre la main à la pâte avec nous, suivez le Framacolibri ! » Le smiley, blasé : « Va vraiment falloir arrêter avec les “Frama”… » Note : BD sous licence CC BY SA (grisebouille.net), dessinée le 29 juin 2015 par Gee.

Et bien sûr, vous pouvez retrouver ces nombreux projets en ligne :

Publié le 30 juin 2015 par Gee dans Dépêches Melba

🛈 Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le retrouver dans le livre Grise Bouille, Tome I.

Soutenir

Ce blog est publié sous licence libre, il est librement copiable, partageable, modifiable et réutilisable. Il est gratuit car financé principalement par vos dons. Sans inscription, vous pouvez très simplement me soutenir :

Pour l'année 2023-2024, 9 410 € ont pour l'instant été collectés sur un objectif annuel de 21 000 € (SMIC brut), soit 45 % de l'objectif :

Sources de revenu

L'année étant entamée à 61 %, il y a actuellement un retard de 3 400 € sur l'objectif.

Avancement de l'année

Vous pouvez également, si vous le souhaitez, passer par une plateforme de financement participatif :