Annonce : retrouvez-moi ce dimanche à 17h00 au Festival du Livre de Paris pour une séance de dédicaces de mon roman Sortilèges & Syndicats !

Chat & tartine debunked

Publié le 12 octobre 2017 par Gee dans Comic trip
Inclus dans le livre Grise Bouille, Tome III

J’en avais déjà parlé sur le Geektionnerd, mais comme je vois systématiquement cette blague racontée avec cette erreur, je me devais d’en faire un article un peu plus élaboré.

Pour mémoire, je parle de ce genre de blague.

Chat & tartine debunked

Vous connaissez sans doute cette blague basée sur ces deux adages populaires pris au sens propre :

Gee : « Un chat retombe toujours sur ses pattes.  Une tartine retombe toujours sur le côté où il y a le beurre. Ou la confiture.  Ou le Nutella.  Ou c'que vous voulez, qu'est-ce que j'en ai à carrer c'est pas mon problème si vous bouffez c'que vous (le texte devient illisible)… » Un chat fait : « Maw. » Une tartine est représentée avec un texte qui dit : « (Insérer ici cri de la tartine.) »

La blague consiste en général à prétendre que si on attache une tartine sur le dos d'un chat (côté beurré/confituré vers l'extérieur), alors l'ensemble {chat + tartine} ne peut toucher le sol et doit donc tourner indéfiniment.

Un mec lance un chat avec une tartine accorchée sur le dos : « Et hop !  (Insérer remarque spirituelle sur le mouvement perpétuel et la création infinie d'énergie.) » Le chat se met à tourner sur lui-même en lévitant : « VRRRRRRRR… » Le smiley : « Le mec a la flemme d'écrire ses dialogues, j'hallucine totalement. »

Sauf que c'est complètement con.

Le mec parle à Gee en le prenant pour un idiot : « Bah oui, on sait. C'est une blague.  C'est pas vrai, hein. Il est bête, celui-là. » Gee le regarde d'un air blasé.

Non non !

Je comprends ce que la blague veut dire… mais il y a une erreur DANS la blague.

En effet, si j'attache la tartine sur le dos de l'animal, voilà ce qu'il se passe lorsque je le lâche.

Gee lâche le chat qui dit « Maaaw ». Le chat tombe directement par terre, sur ses pattes. Le smiley dit : « (Insérer commentaire acerbe faussement fin d'un petit enquiquineur de smiley qui n'a rien d'autre à faire de sa vie.) »

Bah oui, le chat retombe sur ses pattes.

On l'a dit. Genre, dès le début.

La tartine, elle n'est pas tombée du tout, donc aucun problème à signaler.

Notez que si on avait lâché le chat côté tartine, selon les deux principes exposés au début, il aurait fait un demi-tour et serait également retombé sur ses pattes.

Gee fait l'expérience, le chat se retourne pour retomber sur ses pattes, en pensant : « Mais vous allez me lâcher le museau, oui ? » Le smiley, énervé : « J't'emmerde, Gee. »

(La tartine aurait éventuellement pu se poser puisqu'elle était bien côté beurré, mais le dos du chat aurait sans doute touché le sol pendant le processus, donc c'est non.)

Pourquoi l'ensemble se metterait-il donc à tourner ?!

Le mec, toujours confiant : « Eeeuhhh, mais nan mais tu te poses trop de questions, euuuh… BLAGUE ! » Gee, énervé : « Punaise, mais c'est pas parce que c'est de l'humour léger que ça doit être fait n'importe comment ! »

Bien sûr, les plus perspicaces auront noté que pour que la blague fonctionne, il aurait fallu attacher la tartine AU NIVEAU DES PATTES de l'animal, côté beurré VERS L'INTÉRIEUR !

Ainsi, lorsque l'animal a les pattes vers le bas, impossible qu'il se pose puisque la règle de la tartine serait violée :

Un chat avec une tartine attachée entre les pattes, en bas : « Maaaw. » La tartine dit : « No way, José.  I always fall on the côté beurré. »

Et lorsque l'animal est dans une autre position, impossible qu'il se pose puisque la règle du chat serait violée :

Le chat à l'envers, avec la tartine en l'air, pense : « J'vais finir par chopper la gerbe, avec vos conneries… » Le smiley, content de sa blague : « Because un cat, when he is chat, retombe sur ses pattes. Comme disait Maurice Knight. »

Et donc, là, ça marche : le chat peut se mettre à tourner indéfiniment puisqu'aucune position ne lui permet de retomber.

Gee précise : « Il pourrait aussi léviter indéfiniment, mais ce serait beaucoup moins drôle, avouons-le. » Le chat, en train de léviter avec une tartine entre les pattes, l'air d'en avoir vraiment plein le dos : « Maaaaaaaaaaaw ! » Il pense : « Quelqu'un peut me retirer cette saloperie de tartine ?! »

Voilà. C'était ma BD psychorigide de la blague.

Merci de votre attention.

Un texte dit : « (Insérer chute.) » Le smiley : « Feignasse. » Note : BD sous licence CC BY SA (grisebouille.net), dessinée le 11 octobre 2017 par Gee.

Publié le 12 octobre 2017 par Gee dans Comic trip

🛈 Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le retrouver dans le livre Grise Bouille, Tome III.

Soutenir

Ce blog est publié sous licence libre, il est librement copiable, partageable, modifiable et réutilisable. Il est gratuit car financé principalement par vos dons. Sans inscription, vous pouvez très simplement me soutenir :

Pour l'année 2023-2024, 9 410 € ont pour l'instant été collectés sur un objectif annuel de 21 000 € (SMIC brut), soit 45 % de l'objectif :

Sources de revenu

L'année étant entamée à 61 %, il y a actuellement un retard de 3 400 € sur l'objectif.

Avancement de l'année

Vous pouvez également, si vous le souhaitez, passer par une plateforme de financement participatif :