Chez les Grecs I. Le Minotaure

Publié le 28 mai 2024 par Gee dans Comic trip

Allez, il me semble qu'on ne s'était encore jamais attaqué à ce gros morceau qu'est la mythologie grecque, sur ce blog… on va donc s'y attaquer, et en plusieurs épisodes s'il vous plaît.

On commence par le Minotaure, et attention, c'est pas vraiment du tous publics

Chez les Grecs I. Le Minotaure

💡 Pour commencer cette série de BD sur les mythes grecs, nous allons parler de la naissance du Minotaure.

Et je vous préviens, prévoyez les sacs à vomi, parce que c'est pas joli-joli.

Le smiley dit : « Ah bah de toute façon, si y'a pas un quota de meurtres, de massacres et d'activités sexuelles perverses, c'est pas vraiment de la mythologie grecque. »

📜 Tout commence, comme toujours, par Zeus qui trompe sa femme Héra (qui est aussi sa sœur, rappelons-le pour nous mettre dans l'ambiance).

Zeus, au pieu, une cigarette aux lèvres : « Alors, heureuse ? » Une femme, blasée, à côté : « Autant que les 2500 autres… » Une flèche indique qu'il s'agit d'Europe, princesse phénicienne.

📜 En plus d'être un chaud lapin, Zeus est fertile comme un champ de carottes après épandage, et Europe donne donc naissance à 3 mômes : Minos, Rhadamanthe et Sarpédon.

Europe, avec ses mômes dans une poussette, dit à un homme : « Coucou ! Zeus m'envoie, paraît que je dois t'épouser. » L'homme : « Euuh OK. Et du coup, le menu triple-cheese-bébé, c'est pour ma pomme aussi ? » Une flèche indique que l'homme est Astérion, roi de Crète, comme sa coiffure l'indique assez clairement (il a une crète de punk).

📜 À la mort d'Astérion, Minos, son fils adoptif devenu un peu moins minus, souhaite prendre le pouvoir en écartant les frangins, et il a un plan.

Minos, au téléphone : « Wesh, Posey ? Tu pourrais me filer un taureau à sacrifier ? Comme ça le peuple va se dire “oh mais il est trop bien Minos, il est soutenu par les dieux, ça devrait être notre roi”. Et boum : bibi roi de Crète. » À l'autre bout de la ligne : « D'où tu m'appelles, toi ? C'est ton père qui t'a filé mon numéro ? Et c'est Poséidon, pas Posey. On n'a pas élevé les taureaux ensemble. »

Mais Poséidon, dieu de la mer, des séismes et des chevaux

(oui, je sais, c'est un peu comme « Ministre de la Jeunesse et des Sports », ça sent le titre bricolé à l'arrache),

est de bonne humeur.

Et c'est quand même un coup de pot, parce que Poséidon de bonne humeur, ça arrive pas tous les quatre matins.

Un taureau sort de l'eau. Poséidon dit : « Tiens, mon lapin, le voilà ton taureau. Il est blanc, il est somptueux, il brille, j'me suis pas foutu de toi. Alors tu m'égorges ça proprement pour montrer que c'est moi le patron, sinon ça va chier. » Minos a les yeux en forme de cœurs en voyant le taureau.

📜 Évidemment, en voyant cela, le peuple a la réaction attendue.

Le peuple s'exclame : « Oh mais il est trop bien Minos, il est soutenu par les dieux, ça devrait être notre roi. » Minos, les regardant, pense : « C'est quand même pas des flèches… »

📜 Bref, Minos devient roi de Crète, et dans la foulée, épouse Pasiphaé, fille d'Hélios et de Persé, et lui fait huit mômes, comme ça, pour le fun.

Pasiphaé, l'air épuisée devant ses huit mômes : « Ça a pas été fun pour tout le monde… » Les enfants s'appellent Ariane, Phèdre, Deucalion, Androgée, Glaucos, Catrée, Acacallis et Xénodicé. Minos, un sourire sur le visage : « Et pour rendre hommage à papa, j'en ai aussi fait 5 illégitimes à d'autres nanas. C'est la tradition, c'est familial, c'est comme ça. »

On pourrait donc se dire que tout est bien qui finit bien, ils vécurent heureux et eurent beaucoup (mais BEAUCOUP) d'enfants…

Youpy youpy, tralala.

⚠️ Sauf que non, car il y a un tout petit problème.

Minos, avec ses yeux en forme de cœur, regarde le taureau en pensant : « Il est quand même magnifique, cet animal. En fait, je crois que j'ai pas du tout envie de le sacrifier. J'aurais plutôt envie de le… » Le taureau n'a pas l'air serein : « Il va arrêter de me regarder comme ça, ce c#n ? C'est malsain. »

Minos, prend un couteau : « Boarf, j'ai qu'à planquer le beau taureau dans mon troupeau et zigouiller une autre bestiole pas belle à la place, Posey y verra que du feu. » Le taureau moche : « Euuuh, mais c'est dégueulasse, ce jugement sur le physique ! »

📜 Évidemment, il ne faut pas être sorti de la cuisse de Jupiter pour se rendre compte de la supercherie, et Poséidon flaire tout de suite l'embrouille.

Au passage, Jupiter, c'est Zeus, son frangin à Poséidon, c'est dire s'il n'est clairement pas sorti de sa cuisse.

Poséidon, pas content : « Allô, Minus ? » Minos : « Oui tonton ? » Poséidon : « Concernant ton gigantesque foutage de gu#ule, je m'énerve tout de suite ou je m'énerve maintenant ? » Minos transpire : « Ah ! Euuh, haha, euuuh… »

📜 Poséidon rend donc le taureau fou et lui fait dévaster la Crète, pour se mettre en jambe.

Ah bah Poséidon, c'est l'Ébranleur de la Terre, quand tu le cherches, tu le trouves.

Le peuple de Crète derrière ses maisons dévastées : « Euuh, mais pourquoi c'est nous qui prenons pour les conneries de notre roi ? » Poséidon : « Ah bah vous l'avez choisi, bande d'abrutis. »

📜 D'ailleurs, le peuple de Crète ne sera pas le seul à prendre une balle perdue, car il va aussi rendre Pasiphaé folle amoureuse du taureau.

Ouais, c'est tordu, et si vous sentez venir la suite, vous comprenez mon avertissement sur les sacs à vomi.

Pasiphaé représentée avec les yeux en forme de cœurs en regardant le taureau : « Ooooh, ce qu'il est magnifiiiique, cet animal ! J'aimerais tellement qu'il me… » Le taureau, en panique : « Non mais va falloir arrêter, là, famille de tarés ! Je ne suis pas celui que vous croyez ! »

📜 Le taureau étant moyennement consentant, Pasiphaé décide d'user d'un subterfuge, comme toutes les personnes toxiques de la mythologie.

(Elle ne descend pas de Zeus, mais ça reste un bel hommage.)

Pasiphaé : « Bonjour Dédale ! On m'a dit que vous étiez un chouette architecte. » Dédale : « Euh, ouais, j'me débrouille. Il vous faudrait quoi ? Un petit pied-à-terre à la campagne ? Mobilhome ? Tinyhouse ? »

Pasiphaé : « En fait, il faudrait me construire une fausse vache en bois, creuse, avec un trou au niveau de la zézette. Ce qui me permettrait, en me glissant dedans, de me faire niquer par un taureau. » Dédale est stupéfait.

Je précise que je n'invente rien, c'est vraiment le mythe.

Même image, Pasiphaé sourit d'un air confiant et Dédale est stupéfait.

Même image, mais Dédale dégueule dans un dos : « BLEEEUUUARRRRRRG ! »

Il se retourne, du vomi au lèvres, et demande : « Vous payez en chèque ou en liquide ? »

📜 Dédale construit donc la fausse vache…

Dédale montre la vache : « Voilà, c'est fait. Par contre… j'veux pas me mêler de ce qui me regarde pas… Mais vous avez pas peur d'avoir les yeux plus gros que le ventre, avec un taureau ? » Pasiphaé, blasée, montre son entrejambe : « Boarf, vous savez, j'ai eu huit gosses, c'est déjà Châtelet-les-Halles en bas, alors… »

📜 Passons pudiquement sur la séquence suivante… Neuf mois plus tard, Pasiphaé donne naissance à un être mi-humain mi-taureau.

Oui, dans la mythologie, on ne s'embarasse pas avec des broutilles comme l'incompatibilité génétique entre espèces.

Pasiphaé, souriant d'un air gêné, dit à Minos : « Euuuh, regarde chéri, il a tes yeux ! On n'a qu'à l'appeler Minotaure, un peu comme toi mais avec « taure » comme taureau, haha ! » Le Minotaure : « Mouh. » Minos est stupéfait et transpire en pensant : « Moi qui me trouvais dégueulasse d'aller coucher à droite à gauche avec des humaines… »

📜 Bon, Minos est quand même moyen jouasse d'avoir le musée des horreurs à la maison, et va donc chercher une solution.

Minos demande à Dédale : « Dis donc, Dédale… vu ton nom, tu dois être calé en labyrinthes, non ? » Dédale : « Ça dépend : vous payez en chèque ou en liquide ? »

Minos sort un gros couteau et répond : « Je paie en “je ne te fais pas sortir les boyaux à coup de schlass pour avoir aidé ma femme à baiser un taureau”, ça te va ? » Dédale, transpirant et souriant pour masquer sa peur : « Ah oui oui oui, un labyrinthe ? J'vous fait ça tout de suite ! Haha ! Vous pensez bien ! Votre grandeur ! »

📜 Et Dédale construit donc le fameux labyrinthe où Minos enferme le Minotaure, ce qui conclue notre mythe du jour.

Le Minotaure, mains sur les hanches : « Eh bah la vache. Super ! J'ai pas demandé à venir au monde, hein. Parents indignes. En plus j'ai la dalle, là. Quand est-ce qu'on mange ? »

💡 Qu'adviendra-t-il du Minotaure et de la famille de Minos et Pasiphaé ?

Nous verrons cela dans un prochain épisode de « Chez les Grecs » !

Note : BD sous licence CC BY SA (grisebouille.net), dessinée le 24 mai 2024 par Gee.

Publié le 28 mai 2024 par Gee dans Comic trip

Soutenir

Ce blog est publié sous licence libre, il est librement copiable, partageable, modifiable et réutilisable. Il est gratuit car financé principalement par vos dons. Sans inscription, vous pouvez très simplement me soutenir :

Pour l'année 2023-2024, 11 079 € ont pour l'instant été collectés sur un objectif annuel de 21 000 € (SMIC brut), soit 53 % de l'objectif :

Sources de revenu

L'année étant entamée à 80 %, il y a actuellement un retard de 5 721 € sur l'objectif.

Avancement de l'année

Vous pouvez également, si vous le souhaitez, passer par une plateforme de financement participatif :