Annonce : retrouvez-moi ce dimanche à 17h00 au Festival du Livre de Paris pour une séance de dédicaces de mon roman Sortilèges & Syndicats !

Citations apocryphes

Publié le 17 juin 2016 par Gee dans Tu sais quoi ?
Inclus dans le livre Grise Bouille, Tome II

Elles ont toujours existé… aujourd’hui elles pullulent sur le web… à notre insu le plus souvent. De qui je veux parler ? Mais des citations apocryphes, bien sûr !

Citations apocryphes

Une citation apocryphe n'est pas, comme on pourrait le croire, une citation en forme d'animal fantastique à tête d'aigle et à corps de cheval.

Harry Potter sur un hippogriffe dit : « Pleure pas mon vieux Buck, ils ne te méritent pas… » Buck : « Je suis super déçu. »

Le mot apocryphe vient du latin apocryphus qui lui-même vient du grec apocryphos (je caricature à peine, vous pouvez vérifier).

Un Romain tremble de peur : « Diantre, voici Apocryphix le gaulois ! » Une caricature d'Astérix arrive en disant : « Par Citatix ! »

Apocryphus/os sont des mots qui signifient « caché » ou « secret ».

Une citation apocryphe est une citation que l'on attribue à tort à quelqu'un.

Le dieu Thor est représenté énervé : « Ah bah faudrait savoir. Vous l'attribuez à quelqu'un ou à moi ? » Le smiley commente : « Il est marteau, ce mec. »

Prenons un exemple au hasard. Jean-Hubert veut briller en société. Pour ce faire, il fait appel aux deux ronds de culture qui traînent dans un recoin de son cerveau par ailleurs très occupé par des émissions de télé navrante (un pléonasme, je sais).

Jean-Hubert dit d'un air convaincu : « Après, comme le disait le célèbre et talentueux dessinateur Gee : “Les nazis n'étaient quand même pas si méchants.” » C'est une citation. Gee s'exclame, stupéfait : « DE QUOI ? Mais il est con ce type !  J'ai jamais dit ça ! » Là, on apprend qu'elle est apocryphe.

Notez qu'il s'agit en l'occurrence d'un cas très particulier ici puisque, vu la citation, on pourrait carrément parler de diffamation à mon égard.

Gee confirme : « C'est clair.  Tout le monde sait bien que je ne suis absolument pas célèbre.  Et encore moins talentueux. »

La plupart des citations apocryphes connues le sont parce qu'elles sont crédibles et qu'il aurait effectivement été possible que leurs auteurs supposés les aient prononcées un jour.

Alors que bon, soyons sérieux, moi, quand on me cause nazisme et tout, j'ai à peu près la même analyse qu'un célèbre professeur américain :

Indiana Jones s'exclame : « Les nazis… je hais ces gars-là*. »

Là c'est une citation non-apocryphe. Notez que ça ne lui confère pas un intérêt énorme pour autant. Ça va, vous suivez ?

Mon exemple n'était donc pas crédible, mais une bonne citation apocryphe, normalement, la plupart des gens sont persuadés qu'elle est authentique. La plus célèbre est sans doute la suivante :

Une femme a l'air hautain déclame : « Comme disait Voltaire, “je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'à la mort pour que vous ayiez le droit de le dire” ! » Le Geek commente : « Eh bien non ! Il n'a jamais dit la moindre phrase ressemblant à celle-ci ! C'est une biographe de Voltaire qui a résumé ainsi sa pensée !  Mais vous gagnez quand même un Dictionnaire Larousse et un Guide de la Broderie du XVe siècle. Le smiley : « Moi je sais de source sûre que Voltaire a dit « LOL de toute façon c'est moi qu'j'ai raison.  U MAD BRO ? »

On pourrait aussi parler de Galilée qui n'a jamais dit ça :

Galilée, vexé, shoot dans un caillou en disant : « Et pourtant, elle tourne. » Un homme d'Église furieux s'exclame : « PARDON ?! » Le smiley, moustachu, dit : « Galileo…  Figaro ? »

En réalité, ça se serait plutôt passé comme ça :

Galilée, penaud, tremble en disant avec un sourire gêné : « Nan nan, elle tourne pas.  Mais alors pas du tout. La Terre ? Pfff, tourner ? Noooon…  et puis quoi encore, elle serait pas le centre de l'Univers ? Haha, mais j'avais picolé, Monseigneur, faut pas m'écouter… » L'homme d'Église est heureux et dit : « Ah bah oui, j'me disais aussi, qu'est-ce qu'il raconte… » Galilée pense : « Je vous méprise tous. Bande de cons. » Le smiley, toujours moustachu, se met à chanter d'un air ravi : « MAGNIFICOOOOH -OH-OH-OH-OH ! »

(Je sais, ça désacralise un peu la légende, mais honnêtement moi aussi j'aurais baissé mon froc vu l'ambiance de l'époque…)

La citation apocryphe présente les mêmes avantages que la citation normale, comme celui de pouvoir s'approprier l'intelligence d'un autre pour appuyer son propre propos (particulièrement utile quand on en manque)…

Un mec lambda s'exclame : « Si les abeilles disparaissaient, l'humanité n'aurait plus que 4 ans à vivre. » Une femme répond : « Mais c'est complètement con. » Le mec précise : « C'est Einstein qui a dit ça*. » La femme se reprend : « Mais c'est incroyablement brillant. »

Nope. Apocryphe également. Après on sera probablement pas jouasses sans les abeilles, mais c'est un autre problème. Et ça ne rend pas la citation authentique.

Sauf que bien sûr, la citation apocryphe ne s'embarrasse pas de basses considérations comme la vérité historique.

Un métaleux avec une guitare cite : « Comme le disait Mozart, “le XXe sera rock'n'roll ou ne sera pas”. » Un autre, cheveux longs aussi, commente : « My brain is full of fuck. »

Pour conclure, les citations, c'est comme le reste : pensez à les vérifier. Et dans tous les cas, apocryphe ou non, attention à l'argument d'autorité : aucune citation ne devrait couper court à un débat. Et aucune personne, aussi illustre soit-elle, n'énoncera la vérité absolue au détour d'une phrase un peu classe.

Un type hautain explique : « Même Newton, il a dit “Dieu créa toute chose par des chiffres, des poids et des mesures”. Alors tu vois, l'athéisme, c'est nul. » La Geekette réplique : « Oui bah si ça t'embête pas, j'vais continuer à écouter Newton pour ce qui est de la gravitation et me garder les considérations métaphysiques pour moi… D'ailleurs si j'ai un problème de plomberie, c'est pas non plus l'avis de Newton sur la question que j'irais chercher… » Une pomme tombe sur la tête de la Geekette, avec une note : « Note pour moi-même : penser à arrêter de pomper Gotlib. »

Notons néanmoins que la citation apocryphe peut donner une mission supplémentaire aux personnes dont le passe-temps favori consiste à pointer les erreurs que font les gens sur Internet.

Un mec tout content derrière son PC explique : « Bonjour. Je suis Jean-Charles Corrijtout.  J'aime ramener ma science pour corriger les gens qui écrivent “autant pour moi”, qui ne connaissent pas les pandas roux ou qui ignorent qu'on met l'indicatif après “après que”.  C'est avec joie que j'ajoute les citations apocryphes à mon curriculum. » Le smiley, narquois : « Gee se moque alors qu'il passe son temps à emmerder les gens qui disent “digital” au lieu de “numérique”. »

Mais le combat n'est pas facile… parce ce que la citation apocryphe est un peu l'équivalent littéraire d'une légende urbaine : une fois qu'elle est connue et assimilée par le plus grand nombre, il devient très difficile de rétablir la vérité.

Un type apostrophe Gee en lui disant : « Hééééé, vous seriez pas le type qui a dit que les nazis n'étaient quand même pas si méchants ?! » Gee s'énerve : « MAIS LÂCHEZ-MOI LA GRAPPE, BANDE D'ABRUTIS ! » Note : BD sous licence CC BY SA (grisebouille.net), dessinée le 16 juin 2016 par Gee.

Publié le 17 juin 2016 par Gee dans Tu sais quoi ?

🛈 Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le retrouver dans le livre Grise Bouille, Tome II.

Soutenir

Ce blog est publié sous licence libre, il est librement copiable, partageable, modifiable et réutilisable. Il est gratuit car financé principalement par vos dons. Sans inscription, vous pouvez très simplement me soutenir :

Pour l'année 2023-2024, 9 410 € ont pour l'instant été collectés sur un objectif annuel de 21 000 € (SMIC brut), soit 45 % de l'objectif :

Sources de revenu

L'année étant entamée à 61 %, il y a actuellement un retard de 3 400 € sur l'objectif.

Avancement de l'année

Vous pouvez également, si vous le souhaitez, passer par une plateforme de financement participatif :