Annonce : le tome 6 de Grise Bouille est en fin disponible ! Pensez à vous abonner pour ne pas rater les prochains articles !

FranceConnect+ ou GafamConnect+ ?

Publié le 2 octobre 2023 par Gee dans La fourche

Vous avez aimé FranceConnect ? Moi aussi.

En revanche, si vous êtes comme moi, il y a des chances que vous aimiez beaucoup moins FranceConnect+

FranceConnect+ ou GafamConnect+ ?

Il faut que je vous raconte une mésaventure récente…

parce qu'elle m'a un poil énervé.

Gee, une torche à la main : « Je fais ce genre de BD pour évacuer la colère. C'est ça ou j'crame tout. » La Geekette : « Tu veux dire qu'en fait, est à une tablette graphique de la révolution ? »

💡 Tout commence par un déménagement…

Gee, en sueur à côté d'une pile de cartons : « Booooon ! Les cartons, les meubles, on a tout bougé, c'est terminé. Eh bah je pense que le plus dur est fait ? » Une flèche pointe sur cette dernière phrase et indique : « Gee ignore alors à quel point il se trompe. »

Outre mes affaires à transporter d'un bout à l'autre de la France, il faut évidemment que je mette à jour mon adresse un peu partout.

Et notamment pour mon autoentreprise qui est domiciliée à mon adresse personnelle.

Gee derrière un PC : « Alors, que me dit l'Urssaf… “Le Guichet électronique des formalités d’entreprises (Guichet unique) est un service en ligne, auprès duquel, depuis le 1er janvier 2023, toute entreprise est tenue de déclarer sa création, la modification de sa situation ou la cessation de ses activités.” Un Guichet unique ? Cool, ça a l'air simple… » Une flèche pointe à nouveau sur cette dernière phrase : « Gee ignorait alors à quel point… ahem, enfin vous avez compris. »

▶️ Sur le fameux « Guichet unique » du site de l'INPI (Institut national de la propriété industrielle), on peut se connecter avec FranceConnect, FranceConnect+ ou bien faire un compte INPI.

Gee : « Bon, je vais faire un compte INPI, mon FranceConnect sert surtout pour mes trucs persos, je préfère séparer mes activités professionnelles. Et FranceConnect+, j'connais pas. » Le smiley, hilare : « T'inquiète, tu vas vite apprendre à le connaître. »

Après avoir rempli 7 pages de formulaire

(juste pour un changement d'adresse hein, mais évidemment plein de trucs n'étaient pas remplis, donc il a fallu mettre à jour tout le dossier)

j'arrive à l'étape de validation.

Gee toujours devant son PC : « Alors… “Pour finaliser la formalité, une signature électronique avancée reposant sur un certificat qualifié est nécessaire. Si vous ne disposez pas d’un tel certificat de signature, nous vous conseillons de vous reconnecter via France Connect+.” »

Gee explose : « PU##AIN MAIS ILS POUVAIENT PAS LE DIRE DÈS LE DÉBUT AU LIEU DE ME LAISSER CRÉER UN COMPTE INPI POUR RIEN ?! » Le smiley : « C'est le Guichet unique, mais avec identifications multiples, c'est un concept. »

Qu'à cela ne tienne, je pars donc pour me créer un deuxième compte sur FranceConnect+…

💡 D'après le site, « FranceConnect+ est la nouvelle solution FranceConnect qui vous permet d’accéder à encore plus de démarches en ligne. Le service auquel vous souhaitez accéder nécessite l’utilisation d’un compte ayant un niveau de sécurité plus élevé. »

Gee, blasé devant son PC : « Mouais, admettons. Alors, est-ce que j'peux me connecter avec mon compte impôts ou mon compte Ameli comme pour FranceConnect-tout-court ? Mmh… non. »

⚠️ C'est là que ça commence vraiment à déconner. Le site indique texto : « Pour créer une identité numérique vous devez être majeur(e) et disposer d'un smartphone Android ou iPhone. »

Ensuite, pas le choix : vous devez passer par l'appli « L'Identité Numérique La Poste ».

Gee : « Ah mais carrément ?! » La Geekette : « T'as pas un smartphone Android, toi ? » Gee : « Ben si mais quand même, c'est pas un peu abusé ? Y'a plein de gens qui n'ont pas de smartphone pour tout un tas de raisons ! » La Geekette : « Non mais attends, l'identité numérique, c'est pas pour les losers. »

💡 Pour information, le dernier Baromètre du numérique* indique que 87 % de la population française est équipée de smartphones.

Gee regarde le graphique, pensif : « On met donc de côté 13 % de la population. Ça représente quand même plus de 8 millions de personnes… Même si on retire les mineurs, ça fait beaucoup. D'autant plus que le taux serait sans doute alors plus élevé vu que les personnes âgées ont moins de smartphones… »

Voir Équipements et usages du numérique sur le site de l'Arcep.

Bon, je groumpfe un peu, mais passons. Même si je trouve le procédé naze, j'ai effectivement pour ma part un smartphone Android.

À ceci près qu'il est dégooglisé.

Je me dis que ce n'est pas très grave, il me suffit de télécharger la fameuse appli via Aurora, un store alternatif à Google Play pour applications non-libres.

Et là, c'est le drame…

Le téléphone dans la main de Gee : « Erreur : vous devez installer l'application depuis Google Play*. » Gee, très très énervé : « De KOUWA ?! Non mais JE RÊVE ?! »

Oui, oui, c'est le message d'erreur, mot pour mot.

À ce moment-là, j'ai vraiment failli balancer mon téléphone par la fenêtre.

⚠️ Parce que voyez-vous, installer l'appli depuis Google Play implique mécaniquement que vous possédiez un compte Google. Ce qui est quand même sensiblement différent de « posséder un smartphone Android ».

Gee, enragé : « BO##EL, MAIS C'EST FRANCECONNECT+ OU GAFAMCONNECT+, CETTE M#RDE ?! » Le smiley : « Ça, c'est au cas où vous n'aviez pas pigé le titre de la BD. »

Je passe sur la fumisterie du « Guichet unique » censé simplifier les démarches…

À gauche, « la promesse » : « Le Guichet unique ». À droite, « la réalité » : un graphe avec « Urssaf » qui renvoie vers « INPI », qui demande un compte « FranceConnect+ », qui nécessite l'application « L'Identité numérique La Poste », qui demande un « Smartphone Android ou iPhone » qui demande un compte Google ou Apple.

⚠️ Car le pire, c'est que toute cette jolie pyramide repose donc sur Google ou Apple, donc des services étasuniens soumis aux lois des États-Unis (Patriot ACT et toutes ces joyeusetés) et sur lesquels la France n'a pas le moindre pouvoir.

Gee, toujours énervé : « Ça se paluche sur des projets à la con comme l'OS souverain, et c'est pas foutu de produire une solution maison pour sécuriser la centralisation de l'ensemble des démarches administratives en ligne du pays ! » Politicien cravaté : « Tsss, les compétences en interne, c'est _so_ XXe siècle. La modernité c'est la sous-traitance, et Google, quand même, c'est pas des branques. » Le smiley : « What could possibly go wrong ? »

⚠️ C'est pas grave hein, ça fait juste 10 ans qu'Edward Snowden a révélé que les États-Unis se torchaient le fondement avec nos vies privées et utilisaient massivement les GAFAM comme PQ.

Politicien : « Enfin tout le monde a déjà un compte Google, c'est quand même pas de notre faute. » La Geekette : « Alors déjà, NON, pas tout le monde. » Gee : « Et quand on voit un problème, en général on essaie de le résoudre, pas de l'accentuer. Donner une raison supplémentaire aux gens de confier leurs données à Google, c'est vraiment une idée d'abruti. » Le smiley, en train de fumer : « C'est marrant cet argument, parce que dans un autre style, “tout le monde a déjà fumé un joint”, bizarrement, ça mène pas à la légalisation. »

⚠️ Au-delà des problèmes évidents de vie privée, rappelons que Google reste l'espion le plus con du monde et qu'il peut fermer n'importe quel compte selon son bon vouloir, sans aucune foutue raison (et qu'il ne s'en prive pas).

Une dame à un guichet : « Mais pourquoi votre adresse professionnelle n'est pas à jour ? » Un mec lambda, gêné : « Beeeen, j'ai pris une photo de mon zgeg rasé avec mon tél, Google a cru à une photo pédopornographique et a bloqué mon compte… Du coup j'peux plus télécharger d'applis sur mon téléphone… Du coup pas de FranceConnect+… Du coup… Du coup… Voilà… »

Et puis côté indépendance géopolitique, c'est GÉNIAL.

Mettons qu'un jour, on veuille prendre nos distances avec les États-Unis, en accordant par exemple l'asile au fameux Snowden chez nous…

Un représentant des États-Unis : « Vous faites ça, on coupe les comptes Google de la population française. » Un politicien français : « Tsss, on s'en fout, ils peuvent toujours migrer et… OH NON, FRANCECONNECT+ ! » Le smiley : « Entre ça et Microsoft qui est dans tous les ministères et aux manettes du Health Data Hub qui centralise les données de santé, autant dire qu'on n'a pas fini de lécher les pompes des Américains… »

Bref, entre ça et les applications bancaires qui ne marchent pas sans les services Google, utiliser un téléphone dégooglisé devient de plus en plus difficile…

▶️ Que Google œuvre pour ça, ça n'a rien d'étonnant : plus le système est verrouillé, moins on peut échapper à leur emprise.

Un petit diablotin sur l'épaule de Gee qui conduit avec son smartphone en GPS : « Oooh, ton pauvre petit GPS n'est pas très précis, hein ? Si tu activais la localisation avec les services Google, ça marcherait beaucoup mieux, tu sais ? Et ça c'est quoi ? OrganicMaps ? Tu préférerais pas Waze pour voir le traffic ? » Gee : « Lâche-moi, pitié… »

⚠️ En revanche, que l'État français participe activement à faire de Google un acteur incontournable quand on veut accéder à des services numériques, pardon, mais c'est une honte.

La Geekette : « Une véritable honte, ouais… Bon et sinon, t'as fait comment pour changer l'adresse de ton entreprise ? » Gee : « Ben à l'ancienne : un formulaire CERFA imprimé et envoyé par courrier recommandé avec accusé de réception. » Le smiley : « Il nous reste au moins ça… »

💡 Ironiquement, j'ai donc fini par passer par La Poste. Sauf que fort heureusement, La Poste ne demande pas encore de compte Google pour envoyer un recommandé.

J'espère que ça va durer.

Note : BD sous licence CC BY SA (grisebouille.net), dessinée le 29 septembre 2023 par Gee.

Publié le 2 octobre 2023 par Gee dans La fourche

Soutenir

Ce blog est publié sous licence libre, il est librement copiable, partageable, modifiable et réutilisable. Il est gratuit car financé principalement par vos dons. Sans inscription, vous pouvez très simplement me soutenir :

Pour l'année 2023-2024, 10 153 € ont pour l'instant été collectés sur un objectif annuel de 21 000 € (SMIC brut), soit 48 % de l'objectif :

Sources de revenu

L'année étant entamée à 67 %, il y a actuellement un retard de 3 917 € sur l'objectif.

Avancement de l'année

Vous pouvez également, si vous le souhaitez, passer par une plateforme de financement participatif :