La troisième couleur primaire

Publié le 11 décembre 2023 par Gee dans Tu sais quoi ?

Comme j'ai l'impression que pas mal de gens s'embrouillent un peu sur les couleurs primaires, je me suis dit que j'allais faire une petite BD de mise au clair de tout ça (au propre comme au figuré).

La troisième couleur primaire

Si vous demandez à des gens de vous citer les trois couleurs primaires, il est possible que vous assistiez à ce genre de débat :

Un homme dit : « Ben, les trois couleurs primaires, c'est rouge, jaune et bleu ! » Une femme s'oppose : « Ah non, c'est rouge, VERT et bleu ! » L'homme : « Non, y'a bien rouge et bleu, mais la troisième, c'est jaune ! » La femme : « Non, vert ! » L'homme : « Jaune ! » La femme : « Vert ! » Le smiley : « C'est en effet un débat très primaire. »

Tout le monde semble en effet à peu près d'accord sur le rouge et le bleu, mais pas sur la troisième couleur… alors, jaune ou vert ?

L'homme : « Pour les enfants, on achète bien trois tubes de gouache : du rouge, du bleu et du JAUNE. » Un enfant : « Mais papa, pourquoi mon rouge s'appelle “magenta” et mon bleu “cyan” ? » L'homme : « Chhhhtt ! Tais-toi et peins. »

La réponse va peut-être vous surprendre mais…

Les deux réponses sont vraies.

La femme : « Ok, donc y'a quatre couleurs primaires, pi voilà. » L'homme : « Quadricolor… les quatre couleurs primaires… ça ferait un super nom de groupe. » Le smiley : « Ah ! J'ai la réf*. »

Si vous ne l'avez pas, cherchez « Quadricolor Popstar » sur Internet. Ne me remerciez pas.

Alors non, on utilise bien trois couleurs primaires… mais on connaît principalement deux systèmes à trois couleurs.

Gee, entouré des deux systèmes : « On a le système rouge-vert-bleu, et le système cyan-magenta-jaune, qui est celui appris aux enfants avec la peinture. Et oui, on appelle souvent abusivement le magenta “rouge” et le cyan “bleu”. »

Mais comment est-ce possible, me direz-vous ?

Eh bien il faut d'abord repartir de la définition d'une couleur primaire…

Wikipédia nous dit que « trois couleurs sont primaires entre elles si aucune des trois ne peut être reproduite par un mélange des deux autres ».

L'homme, montrant un joli dessin : « Bah voilà. Le vert, je peux le faire en mélangeant du bleu et du jaune, donc c'est pas primaire. » La femme : « En peinture oui… mais sur un écran ? » L'homme : « Euuuh… »

Eh bien justement, tout dépend de la façon d'obtenir une couleur…

Lorsqu'on veut afficher une couleur sur un écran, on génère de la lumière : l'écran est noir, et on allume plus ou moins trois canaux rouge, vert et bleu pour ajouter de la lumière de telle ou telle couleur.

C'est une synthèse additive.

Trois projecteurs de lumière créent le schéma bien connu avec trois cercles de couleurs rouge, vert et bleu qui se chevauchent : le mélange rouge/vert donne du jaune, le mélange vert/bleu donne du cyan, le mélange bleu/rouge donne du magenta. Au centre, le mélange des trois donne du blanc. Gee commente : « Les couleurs sont créées par addition de lumière, et le mélange des trois donne du blanc car il comporte toutes les composantes de la lumière. »

Lorsqu'on veut obtenir une couleur sur papier, en revanche, on filtre la lumière qui arrive sur le papier (d'ailleurs le papier n'a aucune couleur dans le noir) : le papier est blanc, et on ajoute plus ou moins de pigments cyan, magenta et jaune pour filtrer de la lumière de telle ou telle couleur.

C'est une synthèse soustractive.

Trois zones de peinture créent l'autre schéma bien connu avec trois cercles de couleurs cyan, magenta et jaune qui se chevauchent : le mélange jaune/magenta donne du rouge, le mélange magenta/cyan donne du bleu, le mélange cyan/jaune donne du vert. Au centre, le mélange des trois donne du noir. Gee commente : « Les couleurs sont créées par addition de pigments et donc soustraction de la lumière, et le mélange des trois donne du noir car il bloque toutes les composantes de la lumière. » Le smiley montre un dessin moche : « Moi, quand je mélange les trois, j'obtiens un marronnasse dégueulasse, mais je comprends l'idée… »

Voilà pourquoi vos écrans ont des normes RGB (red-green-blue, soit rouge-vert-bleu) alors que les gouaches primaires de vos enfants sont cyan, magenta et jaune, qui sont d'ailleurs les complémentaires des couleurs rouge, vert et bleu.

Pour finir, notons également que ces couleurs sont des normes, et qu'elles n'ont pas de lien direct avec les « cônes ».

La Geekette : « Ben si. La trilogie des Cornetto d'Edgar Wright utilise bien trois cônes de la norme RGB : un rouge, un bleu et un vert*. » Gee : « Je parlais des cônes récepteurs de nos yeux. » La Geekette : « Bah si t'es pas précis, aussi… »

Si vous n'avez pas la réf, regardez Shaun of the Dead, Hot Fuzz et Le Dernier Pub avant la fin du monde. Et là, vous pouvez me remercier.

En effet, il y a bien des cônes qu'on appelle R, V et B… mais leurs pics de sensibilité ne sont pas les mêmes rouge, vert et bleu que la norme RGB…

Gee regarde pensivement un schéma : « D'ailleurs le R tombe plutôt dans le jaune, en fait… » Le smiley commente : « C'est un rouge-cocu. » Un schéma montre les longueurs d'onde captées par les cônes*.

Schéma tiré de la page Cône (photorécepteur) sur Wikipédia, par Pancrat (CC By Sa).

Bref, si vous assistez à un débat entre vert et jaune comme troisième couleur primaire…

Vous pouvez maintenant vous la péter en demandant si on parle de synthèse additive ou soustractive.

Et préciser à la team jaune que techniquement, il s'accorde avec magenta et cyan, pas rouge et bleu…

Un homme derrière son ordi précise : « Tout cela me semble très incomplet : mes couleurs primaires sont cyan-magenta-jaune-NOIR, la norme CMYK, la meilleure de toutes. » Gee s'enfuit : « HAAAA ! Un graphiste ! Fuyez ! » Note : BD sous licence CC BY SA (grisebouille.net), dessinée le 11 décembre 2023 par Gee.

Publié le 11 décembre 2023 par Gee dans Tu sais quoi ?

Soutenir

Ce blog est publié sous licence libre, il est librement copiable, partageable, modifiable et réutilisable. Il est gratuit car financé principalement par vos dons. Sans inscription, vous pouvez très simplement me soutenir :

Pour l'année 2023-2024, 7967 € ont pour l'instant été collectés sur un objectif annuel de 21 000 € (SMIC brut), soit 38 % de l'objectif :

Sources de revenu Avancement de l'année

Vous pouvez également, si vous le souhaitez, passer par une plateforme de financement participatif :