Prophétie, prophéça

Publié le 11 septembre 2023 par Gee dans Comic trip

Ça faisait longtemps que je voulais aborder ce cliché des œuvres de fantasy… aujourd'hui, on parle des prophéties dans la fiction !

Prophétie, prophéça

💡 Qu'est-ce qu'une prophétie ? À la base, une prophétie, ça me semble tomber sous le sens, c'est : un message annoncé par un prophète.

Un mec bourré hurle : « C'EST OPEN BAAAAAAR ! Moi j'suis pro-fête, à mort ! » Le smiley : « Après, il n'est pas pro-fête en son pays, il ne se lâche qu'en vacances à l'étranger, comme un vrai trou-de-balle. »

Des prophètes, outre les fameux mecs bourrés qui ont des illuminations à 3 h du mat', on en connaît des tas : depuis ceux issus des différentes religions jusqu'aux gugusses comme Nostradamus ou Paco Rabanne.

Paco Rabanne : « La station Mir va tomber sur Paris le 11 août 1999. » Nostradamus : « Mais Paco ! T'es con, faut jamais être aussi précis. Tu dis des trucs vagues que tu peux réinterpréter après coup, c'est ça la technique ! Amateur ! » Le smiley : « Ça rentre pas dans la catégorie des “mecs bourrés”, ça ? »

Mais concentrons-nous sur les œuvres de fiction.

▶️ La prophétie est un ressort narratif fort utilisé, notamment dans les œuvres fantastiques ou de science-fiction.

Regardons attentivement cette séquence :

Un magicien dit à un elfe : « Epilifh le Brave, tu vas aller péter la gueule à Mormodax, le Grand Gobelin des Ténèbres. » L'elfe : « Euh, d'accord. »

Notez comme elle est fade, plate, sans saveur. Non franchement, on dirait une rédaction de 6e.

C'est nul.

Sans vouloir manquer de respect aux élèves de 6e.

La Geekette : « T'inquiète, les mômes de 11 ans lisent pas ton gros blog de daron avec tes références de boomer. » Gee, blasé : « Sympa. »

Bref.

Reprenez la séquence ci-dessus, et ajoutez un tout petit peu de sel…

Même scène que précédemment. Un magicien dit à un elfe : « Epilifh le Brave, la prophétie dit que tu es l'élu, celui qui rétablira l'équilibre, le seul qui aura le pouvoir de péter la gueule à Mormodax, le Grand Gobelin des Ténèbres. » L'elfe : « Waaaaaw. » Le magicien : « Je sais, la fin de la prophétie est un peu vulgaire, me demande pas pourquoi. »

▶️ Avouez que ça en jette quand même vachement plus ! Voilà, c'est ça, une prophétie : un truc hyper-péremptoire pour faire avancer le scénar, mais avec des paillettes dans les yeux et du John Williams dans les oreilles.

La Geekette tend une ventouse au Geek : « Il faudrait que tu débouches les chiottes, sans te commander. » Le Geek : « Mais pourquoi moi ?! » La Geekette tient une enceinte qui hurle « KORAAAAH ! RAATAMAAAA ! » : « Euuuh, c'est la prophétie qui l'a dit. Y'a que toi qui peux le faire. » Le Geek : « Je sens que tu me prends pour un con, et en même temps c'est hyper-classe. Donne-moi cette ventouse. »

⚠️ Évidemment, la prophétie masque parfois un manque d'inspiration dans les équipes de scénaristes…

Une réunion de scénaristes. La première : « Bon, on a une super quête pour nos personnages, mais c'est quoi, leurs motivations ? » Le deuxième : « Ben, j'sais pas… l'argent ? » La première : « Bof, sont d'jà riche depuis la fin de la 1re saison. » Le seconde : « La justice ? » Un troisième : « Franchement, si on avait voulu leur rendre justice, on aurait arrêté après la 1re saison… » Le smiley : « Vous le sentez venir, ce cbon vieux cliché ? »

Oui, car justifier des péripéties par « c'est le scénario qui l'a dit », ça passe moyen. Alors que…

Un gnome arrive en courant : « Latnahc ! Vite ! On doit repartir à l'aventure ! » Latnahc, une elfe : « ENCORE UNE PROPHÉTIE ? Mais c'est la cinquième, ce mois-ci ! Franchement, qu'ils nous prédisent direct le dénouement, on gagnera du temps. »

💡 Notez que les scénaristes ne s'embarrassent parfois même pas de prophète, la prophétie étant alors un vague truc qui flotte dans l'imaginaire collectif, on ne sait pas trop comment.

Qui-Gon : « Anakin, il y a une prophétie qui dit que tu rétabliras l'équilibre dans la force. » Anakin : « Mais maître Qui-Gon, c'est qui-qui qui l'a énoncée, cette phrophétie ? Si j'puis me permettre une question, hein, comme ça. »

Qui-Gon : « Prrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrt ? » Le smiley : « Un vieux siphonné du nom de George Lucas, si tu veux mon avis. »

💡 Notons que dans le cas de la prophétie de la prélogie Star Wars, à mon sens, les Jedi auraient dû sentir venir les emmerdes.

Obi-Wan : « Tu devais rétablir l'équilibre dans la force ! » Dark Vador : « Ben quoi… avant y'avait 2 Sith et plein de Jedi… maintenant y'a 2 Sith et 2 Jedi*. Ça me semble vachement plus équilibré. »

Et aux petits malins qui me diront « nianiania, y'a pas que deux Jedi après la prélogie », je leur signalerai que lorsque Yoda s'apprête à décéder, après la mort d'Obi-Wan, il indique à Luke « le dernier des Jedi tu seras ». Faites le compte.

▶️ Au passage, « l'élu » est un autre cliché scénaristique souvent associé à la prophétie. « Élu » étant un terme relativement abusif lorsque le corps électoral se compose d'un unique bonhomme (le prophète ou le scénariste).

Un mec encravaté : « La prophétie l'a dit, je suis l'élu. » Une foule : « Euuh… ouais ? Quelqu'un a voté pour lui, ici ? » « Pas souvenir. » « C'est qui ce glandu ? »

Le mec : « Non mais je suis l'élu DES DIEUX, excusez du peu. » La foule : « Encore eux ? Pfff… » « Ouais, bah v'là la démocratie en carton. » « J'l'ai toujours dit : élections piège à con. » « Ni Dieu ni maître, mon vieux, on y revient toujours. »

💡 Blague à part, toutes ces histoires de prophéties et d'élus, on ne me retirera pas de l'idée que c'est un peu de droite : ça consolide tous les clichés sur « l'homme providentiel », les destins exceptionnels des gens au dessus de la maâasse, tout ça…

Gee, souriant et avec un livre à la main, pendant qu'un avion passe avec une banderolle « AUTOPROMO » : « C'est d'ailleurs bien pour ça que la conclusion de mon roman Working Class Heroic Fantasy détourne habilement le concept, avec une pirouette à la fois fort ingénieuse scénaristiquement et pertinente politiquement. » Le smiley : « Ça va, ça se la raconte pas trop, là ? »

▶️ Ceci étant dit, l'avantage, c'est que la prophétie ne demande pas spécialement de talent, de travail ou de cassage de tête : quelque part, c'est un processus créatif hyper-accessible.

Gee, l'air concentré : « Regardez, même moi je vous en fais une, de prophétie, là, comme ça, au débotté : cette BD va se finir sans la moindre chute, MAINTENANT ! » Le smiley : « C'est un peu nul, mais en même temps le mec assume de n'avoir aucun talent, de n'avoir pas bossé ni s'être cassé la tête. Y'a un certain panache dans la nullitude. » Note : BD sous licence CC BY SA (grisebouille.net), dessinée le 11 septembre 2023 par Gee.

Publié le 11 septembre 2023 par Gee dans Comic trip

Soutenir

Ce blog est publié sous licence libre, il est librement copiable, partageable, modifiable et réutilisable. Il est gratuit car financé principalement par vos dons. Sans inscription, vous pouvez très simplement me soutenir :

Pour l'année 2023-2024, 11 079 € ont pour l'instant été collectés sur un objectif annuel de 21 000 € (SMIC brut), soit 53 % de l'objectif :

Sources de revenu

L'année étant entamée à 80 %, il y a actuellement un retard de 5 721 € sur l'objectif.

Avancement de l'année

Vous pouvez également, si vous le souhaitez, passer par une plateforme de financement participatif :