Annonce : le tome 6 de Grise Bouille est en fin disponible ! Pensez à vous abonner pour ne pas rater les prochains articles !

Un jour en France

Publié le 11 septembre 2015 par Gee dans La fourche
Inclus dans le livre Grise Bouille, Tome I

Bon. Alors je sais, je cède à la « mode » du dessin qui détourne la photo du pauvre Aylan Kurdi… Mais là, pas trop moyen d’y couper. Un besoin d’extérioriser ce sentiment de nausée de ces derniers jours…

War is over if you want it.

Un jour en France

Le petit Aylan, mort, le visage face contre terre sur la plage, comme la célèbre photo.

Même image. On entend un commentaire, au loin : « Gueule de bois en Europe suite à cette terrible photo d'Aylan Kurdi, un petit enfant dont le corps a été rejeté sur une plage turque… »

Même image, mais Aylan ouvre les yeux. « Cette fois l'Europe ne peut plus fermer les yeux. Cette photo nous renvoie la réalité en plein visage ! »

Même image, mais Aylan se redresse, interloqué. « C'est une honte que nous laissions ces gens mourir à nos portes sans rien faire. »

Il commence à marcher vers la plage. Le commentateur continue : « Ces gens fuient la mort et l'oppression, c'est notre devoir de les accueillir dignement. »

Soudain, une autre voix se fait entendre : « Quand même, ils pourraient rester chez eux pour se battre !  Heureusement qu'on n'a pas fait pareil en 1940… » Une autre voix : « Tu reprendras bien un peu de rouge, Nadine ? » Aylan s'arrête.

Encore une autre voix : « Ah bah ouais pi les enfants décapités par Daesh, ça on nous les montre pas les photos, hein !  Deux poids, deux mesures, j'dis ça j'dis rien, j'ai tout dit… » Aylan ne bouge pas.

Une autre voix : « C'est quand même pas raisonnable de partir avec deux enfants en bas âge sur un radeau en mer agitée, hein… » Une autre : « Arno, lâche ce sachet de coke tout de suite ! » Aylan repart en arrière.

Même schéma : « Moi j'en veux bien chez moi, mais des chrétiens hein !  La bougnoulie, ça va bien cinq minutes.  Hein, Minute ? » Le petite Aylan reprend sa position dans le sable.

Encore un commentaire : « Déjà, qu'on s'occupe un peu de nos SDF, hein ! On a d'jà pas les moyens de sortir les bons français de la misère ! » Un autre : « Les SDF ? Ces connards d'assistés ? T'es malade Jean-Jean ? » Le petit Aylan a repris sa position initiale.

Silence. Le petit Aylan est de nouveau immobile, le visage dans le sable, comme au début. Note : BD sous licence CC BY SA (grisebouille.net), dessinée le 10 septembre 2015 par Gee.

Publié le 11 septembre 2015 par Gee dans La fourche

🛈 Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le retrouver dans le livre Grise Bouille, Tome I.

Soutenir

Ce blog est publié sous licence libre, il est librement copiable, partageable, modifiable et réutilisable. Il est gratuit car financé principalement par vos dons. Sans inscription, vous pouvez très simplement me soutenir :

Pour l'année 2023-2024, 10 153 € ont pour l'instant été collectés sur un objectif annuel de 21 000 € (SMIC brut), soit 48 % de l'objectif :

Sources de revenu

L'année étant entamée à 67 %, il y a actuellement un retard de 3 917 € sur l'objectif.

Avancement de l'année

Vous pouvez également, si vous le souhaitez, passer par une plateforme de financement participatif :