Bit, byte, bitten

Publié le 27 août 2015 par Gee dans Tu sais quoi ?
Inclus dans le livre Grise Bouille, Tome I

La dernière fois, je vous ai parlé de la confusion croissante entre numérique et digital… Mais ce ne sont pas les seuls mots qui apportent leur lot de confusion dans le langage informatique. Aujourd’hui, nous allons parler de ces joyeusetés que sont les bits et les octets. En limitant les jeux de mots tendancieux. Si si !

Bit, byte, bitten

Ce titre me permet du même coup de foutre en l'air votre apprentissage des verbes irréguliers anglais ET de montrer qu'on peut faire un jeu de mots tout public quand on parle de bits en informatique…

Un mec avec un rire gras : « Hahaaa, on fait de l'algèbre de Boole avec des bits…  Yark yark yark !  T'as compris ?  Hein hein ?  T'as compris ou t'as pas compris ? »

Avec la démocratisation de l'informatique

(ouais, j'suis comme ça, des fois j'utilise des mots comme « démocratisation » pour me la péter)

nous entendons régulièrements les mots bits, octets, etc.

Le Geek, goguenard derrière son PC : « Avec la démocratisation de Chat Roulette, on voit surtout plus régulièrements des bi… » Le Nerd l'interromp : « STOP. On a déjà dépassé le quota de blagues graveleuses. »

Seulement, les complexités techniques se mélangent aux subtilités des langues, comme cela arrive souvent. Du coup, c'est parfois un beau merdier dans la tête des gens (si si, ne niez pas).

Un mec lambda derrière son PC regarde un fichier nommé : « S03E05 - Friendface.HDTV.lol.mp4 (350MB) » Il se demande : « Ah, un fichier de 350 mégabits.  Ça fait combien en octets, du coup ? »

Mettons de côté ces histoires de « méga », « kilo » ou « giga » pour nous concentrer sur l'essentiel :

Qu'est-ce qu'un bit ?

Un mec rigole : « Hahaa, moi je saaaais ! Sauf qu'on dit pas “un” bit, on dit “une” b… » Gee l'interromp en lui collant un pain dans la face (« SBAF ! »).

Bit signifie « Binary digIT », soit « chiffre binaire ». En gros, c'est le plus petit élément de comptage en informatique. Il peut prendre deux valeurs interprétables différemment selon le contexte :

En numérique, 1 ou 0 ; sur un interrupteur, ouvert ou fermé ; en logique, oui ou non ; en grand banditisme (ou finance), la bourse ou la vie ; en logique normande, oui, non ou peut-être.

Notez que l'abréviation courante du bit n'est PAS la lettre B majuscule. On préfère le b minuscule voire l'utilisation du mot « bit » complet (exemple : kb ou kbit pour kilobit).

De manière générale, si vous avez une utilisation « grand public » de l'informatique, vous parlerez rarement de bits.

On les utilise surtout pour mesurer des valeurs bas-niveau ou matérielles, comme la capacité d'adressage d'un processeur ou les vitesses de bus (un bus étant, en informatique, un ensemble de canaux de transmission de données).

Un personnage avec des lunettes de soleil représenté au volant d'un bus informatique au milieu d'un circuit imprimé : « Si ce bus passe sous les 64 kbit par seconde, il explose ! » Une flèche indique : « Keanu Reeves sur le tournage du remake/suite/mashup de Speed et Matrix combinés. »

En langage courant, nous comptons avec des nombres composés de chiffres. En informatique, nos bits (équivalents des chiffres) sont généralement pris par groupes de huit pour former les fameux octets (équivalents des nombres).

Gee montre ses huit doigts de personnage dessiné et dit : « On les a groupés par huit car c'est plus facile pour compter sur les doigts des mains.  Pas comme ce satané système décimal ! » Le smiley remarque : « Satané ?! Non mais c'est quoi ce langage de charretier ? Tu peux pas dire “putain” comme tout le monde ?! »

La grande source de confusion, c'est qu'octet se dit « byte » en anglais (prononcé « baïte »).

Note : en réalité le mot « byte » est plus général que le mot « octet » et désigne un groupe de bits qui peut avoir une taille différente de huit. En pratique, l'utilisation de bytes de huit bits s'est tellement généralisée avec le temps qu'on confond souvent byte et octet.

Le Geek précise : « C'est la même différence de prononciation qu'entre “shit” et “shite”  – mais qui, pour le coup, veulent dire la même chose avec deux accents différents. » La Geekette, surprise : « Quoi ?! Le byte serait donc un bit irlandais ?! » Le Geek complète : « Exemple : this bit is shit. This byte is shite. »

Et comment abrège-t-on byte, à votre avis ?

Bingo, par un B majuscule ! D'où la confusion entre kb (kilobit) et kB (kilobyte). Lorsque vous lisez MB, il s'agit bien de mégabytes et non de mégabits !

Retour sur le mec lambda derrière son PC qui regarde un fichier nommé : « S03E05 - Friendface.HDTV.lol.mp4 (350MB) » Il se demande : « Ça fait combien en octets, du coup ? » Une amie lui répond : « Bah ça fait 350 mégaoctets, banane ! »

Voilà, donc 350MB et 350 Mo (un petit o pour octet), c'est la même chose, c'est 350x8 millions de bi…

Une reprise du mème de Phoenix Wright Ace Attorney. Un avocat crie : « OBJECTION !Un méga en informatique ne fait pas un million ! Et un kilo ne fait pas non plus mille ! »

Ah. Oui.

Bon. Effectivement, il y a aussi cette histoire qui est compliquée…

Mais nous en parlerons la prochaine fois !

Un mec en costard, avec des lunettes de soleil et un flingue dans la main, dit : « Bonjour. Mon nom est Hanger.  Cliff Hanger.  Vous ne m'avez pas vu venir ? C'est normal, c'est un métier hein… » Note : BD sous licence CC BY SA (grisebouille.net), dessinée le 26 août 2015 par Gee.

Publié le 27 août 2015 par Gee dans Tu sais quoi ?

🛈 Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le retrouver dans le livre Grise Bouille, Tome I.

Soutenir

Ce blog est publié sous licence libre, il est librement copiable, partageable, modifiable et réutilisable. Il est gratuit car financé principalement par vos dons. Sans inscription, vous pouvez très simplement me soutenir :

Pour l'année 2023-2024, 9 575 € ont pour l'instant été collectés sur un objectif annuel de 21 000 € (SMIC brut), soit 46 % de l'objectif :

Sources de revenu

L'année étant entamée à 63 %, il y a actuellement un retard de 3 655 € sur l'objectif.

Avancement de l'année

Vous pouvez également, si vous le souhaitez, passer par une plateforme de financement participatif :