Défense française : portes ouvertes pour la NSA

Publié le 15 novembre 2016 par Gee dans Dépêches Melba
Inclus dans le livre Grise Bouille, Tome II

Le M de GAFAM se retrouve décidément à tous les étages de nos ministères… on avait déjà évoqué celui de l’Éducation Nationale. À quel moment exactement va-t-on finir par considérer que c’est un problème ?

Défense française : portes ouvertes pour la NSA

Rappelez-vous, la dernière fois, on a parlé des problèmes que posait l'usage de produits Microsoft au sein de l'Éducation Nationale.

Une petite fille demande : « C'est vrai ? Ze peux utiliser Windoze gratuitement ? » Un cadre de Microsoft répond avec un sourire carnassier : « Bien sûr ! La première dose est toujours gratuite. Niark niark niark. »

💡 Si vous avez regardé le Cash Investigation du 18 octobre 2016, vous avez pu apprendre qu'on utilisait aussi beaucoup Microsoft au sein d'un autre Ministère, et pas des moindres : le Ministère de la Défense.

(Enfin disons que vous aurez pu apprendre ça entre deux éructations sur le Stade de Nice.)

Christian Estrosi, sur sa moto, dégueule sur Élise Lucet : « Mais Mme Lucet, vous comprenez bien que devant des méthodes journalistico- staliniennes, je suis obligé de rétablir la vérité sur mon intégrité politique. »

(Mais je m'égare.)

⚠️ Ce qui était déjà agaçant avec l'éducation devient ici franchement inquiétant. D'autant plus inquiétant quand le vice-amiral Arnaud Coustillière, responsable de la défense informatique française, nous balance sans sourciller :

Le vice-amiral, droit dans ses pompes : « En termes de sécurité, moi, personnellement, ça ne m'inquiète pas plus que ça.* J'm'en fous de ce débat-là. Pour moi, ça, c'est un débat d'informaticiens, c'est un débat qui est dépassé.* »

Citations (tristement) authentiques.

Parce que ça, honnêtement, voilà la seule façon dont on peut le comprendre :

Même image, traduite : « Pour moi, ça, c'est un débat de gens qui savent de quoi ils parlent. Les gens comme moi, qui n'y connaissent rien, nous ne voyons aucun problème. » Le smiley commente : « Les ignorants sont bénis… 

Le gros souci, c'est que les produits Microsoft sont connus pour fournir des accès privilégiés aux services de renseignements américains comme la NSA.

Oui, « connus pour ».

Pas « soupçonnés de ».

Snowden dit, d'un air blasé : « Bonjour, je suis Edward Snowden et j'ai révélé le programme de surveillance globale de la NSA il y a plus de 3 ans déjà. Du coup, ce serait cool que ça rentre dans vos caboches, au bout d'un moment… »

Alors je sais ce que vous allez dire…

Un mec sur une scène de théâtre dit en rigolant : « Mais les Américains sont nos alliés… et on ne s'espionne pas entre alliés ! Merci beaucoup, c'est tout pour moi !  Je suis au Théâtre du Cours tous les soirs à 19 h et 21 h ! » Dans la salle, des rires : « HOHO ! » « HAHAHA ! » « Trop bon ! » « Excellent ! » « HAHAHAHA ! » « HAHA ! »

▶️ Imaginez, tout à fait hypothétiquement, que nos intérêts militaires divergent de ceux des États-Unis et que, au hasard, nous n'ayons pas envie de les suivre dans une énième croisade pour « apporter la démocratie » quelque part à coup de bombes.

Sarkozy représenté en petit toutou : « Ah, mais on n'a pas systématiquement envie de les suivre ?  Wif ! Wif !  OTAN pour moi, je trouvais ça joli, l'Irak, en été… »

⚠️ Eh bien ne pourrait-on pas imaginer que nos sympathiques alliés utilisent des renseignements soigneusement choisis pour nous pousser dans la « bonne direction », c'est-à-dire la leur ?

J'veux dire, imaginez un instant que toute la technologie et l'arsenal législatif sécuritaire de la NSA (qui se torche avec les lois des autres pays) tombe entre de mauvaises mains…

Trump dit : « Coucou ! Tu veux voir ma… » Le Geek et le Nerd s'enfuient en hurlant : « AAAAAAAAAHHHHHHHHH !!! »

Mais tout ça, c'est sans doute de la parano, hein. Dormez tranquilles.

Et puis après tout, il y a une logique à ce qu'on nous fasse bouffer du Microsoft à tous les étages.

On sait bien que la surveillance généralisée mise en place par la NSA fait rêver pas mal de nos dirigeants…

Valls demande à Windows : « Salut ! Dites-moi, c'est combien pour une backdoor perso ? C'est pas pour moi, c'est pour un copain… » Cazeneuve lève la main en disant : « Arrête Manu, tu me gênes… » Note : BD sous licence CC BY SA (grisebouille.net), dessinée le 14 novembre 2016 par Gee.

Publié le 15 novembre 2016 par Gee dans Dépêches Melba

🛈 Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le retrouver dans le livre Grise Bouille, Tome II.

Soutenir

Ce blog est publié sous licence libre, il est librement copiable, partageable, modifiable et réutilisable. Il est gratuit car financé principalement par vos dons. Sans inscription, vous pouvez très simplement me soutenir :

Pour l'année 2023-2024, 11 079 € ont pour l'instant été collectés sur un objectif annuel de 21 000 € (SMIC brut), soit 53 % de l'objectif :

Sources de revenu

L'année étant entamée à 80 %, il y a actuellement un retard de 5 721 € sur l'objectif.

Avancement de l'année

Vous pouvez également, si vous le souhaitez, passer par une plateforme de financement participatif :