Grease Boy Bullshitgraphic Universe

Publié le 11 septembre 2018 par Gee dans Comic trip, GBBU
Inclus dans le livre Grise Bouille, Tome IV

C’est aussi la rentrée pour Grise Bouille (un peu à la bourre, mais bon, hein, voilà). L’occasion de vous montrer un peu les coulisses de ce blog…

(Je précise au cas où la Team Premier Degré soit de sortie : c’est une BLAGUE.)

Grease Boy Bullshitgraphic Universe

📜 Siège des Éditions Framabook, Lyon, 3 septembre 2018, 8h00.

On voit un plan sur la tour crayo de Lyon avec un gros logo Framasoft dessus. Quelqu'un dans la tour dit : « Écoutez, Gee, vous savez qu'on vous aime bien, ici. Vous avez déjà publié tant d'histoires chez nous. » Quelqu'un d'autre : « Oui, seulement là, il va falloir se sortir les doigts… »

Dans la salle, on voit deux personnes, un homme et et une femme, assises à un bureau en face de Gee. L'homme à l'air sévère, avec des petites lunettes, dit : « Depuis début mai 2018, vous n'avez publié que 5 articles sur votre blog, dont un pour annoncer la publication de votre roman anarcho-socialo-truc. Roman dont, en tant qu'éditeur de BD, j'me tamponne les échalotes. » La femme, avec un chignon, précise : « On n'est pas en colère, on est juste déçus. » Gee est penaud.

Gee s'explique en transpirant : « Baaah c'est-à-dire qu'il y a eu des vacances, pi j'ai été occupé par d'autres trucs.  Pi j'ai un boulot, une vie sociale des bières à boires… » (Le texte devient trop petit pour être lu.)  L'homme dit : « Ne soyez pas sur la défensive, Gee. Nous sommes là pour vous aider. » La femme, souriante : « On a eu une super idée. »

Gee, méfiant : « Une super idée ? » La femme explique : « Eh bien oui. Vous êtes un auteur vieillissant – le prenez pas mal – et qui semble avoir des problèmes d'inspiration – le prenez pas mal. » L'homme, bras croisés, lève les yeux au ciel : « J'ajoute que c'est pas comme si, en période de forte inspiration, vous nous pondiez du chef-d'œuvre au kilomètre non plus, hein – le prenez pas mal. » Gee : « J'vais peut-être repartir en vacances, moi… »

L'homme : « MAIS ! Vous avez un avantage : un gros catalogue. Et il est temps de commencer à capitaliser dessus. » Gee, apeuré : « Capitaliser ?! » La femme : « Quand on n'a pas de talent et qu'on n'veut rien branler, faut avoir un patrimoine à valoriser.  Ça s'appelle le capitalisme, mon p'tit père. »

L'homme : « On a donc pensé à surfer un peu sur la vague des franchises d'univers étendus au cinéma… » La femme, souriante : « Un truc qui nous permettra de dérouler du spin-off, du cross-over et des suites à l'infini. Et de rebooter quand vous chiez dans la colle niveau scénario, ce qui arrive quand même souvent – le pre… » Gee la coupe, blasé : « J'le prends pas mal, j'le prends pas mal… »

Un « TADAAAAAAAAAAAAA ! » retentit. On voit une grosse affiche « GREASE BOY BULLSHITGRAPHIC UNIVERSE » avec plein de personnages déjà apparus sur Grise Bouille : le chat avec une tartine sur le dos, la Geekette, le Geek, le Nerd, Pierrot le Clown, Cliff Hanger, le lapin des comptines, la jonquille, Superflu, Klourmox, Nounours et le Smiley.

La femme demande : « Alors, vous en pensez quoi ? » L'homme rigole : « Il est tellement ému qu'il n'arrive plus à parler. » Gee est médusé.

Gee demande : « Vous voulez que j'intègre tous ces personnages dans un même univers cohérent ? Mais mes BD, c'est déjà n'importe quoi individuellement, alors si on les mélange… ! » Les deux personnes ont les bras croisés, l'air sévère. L'homme : « Cohérent, cohérent… Essayez déjà d'être drôle, pour changer, on verra après pour le reste. Vous pouvez le prendre mal, ça c'était une insulte. »

Gee essaie d'argumenter : « Mais enfin ! Y'a la moitié des personnages qui sont même pas de moi ! Je les ai piqués dans des comptines ou des vieux bouquins ! » L'homme : « Aucun souci, c'est du domaine public. » La femme : « En plus on a les fantômes de Baudelaire, La Fontaine, Hugo et compagnie pour vous assister. » Les trois fantômes sont derrière et font : « Wesh. »

Gee proteste : « Non mais comment vous voulez que je mélange les univers de Klourmox IV, l'extraterrestre énervé par Miss Univers, avec celui du lapin qui a tué le chasseur et qui fume des joints avec ses 2 frangins ?! » Le lapin est en train de fumer en disant : « Smoke weed everyday. » Klourmox fulmine : « Vengeance… »

La femme s'enflamme : « On avait pensé à en faire une grande équipe de superhéros. Du genre qui sauveraient le monde en faisant des blagues.  Le lapin serait le personnage principal, d'ailleurs. » L'homme : « Après, mon vieux, c'est votre boulot d'écrire des trucs. Nous, on défriche, on disrupte.  On peut pas tout faire. Remuez-vous la couenne. » Gee se frappe le front de la main, l'air dépité.

Gee s'énerve : « C'est débile ! Le seul superhéros du groupe, c'est Superflu ! Et j'vois pas non plus c'qu'il vient faire là-dedans ! » L'homme le taquine : « Tiens, en parlant de ça, il avance, le prochain épisode de Superflu ? » La femme : « Ça va jamais faire qu'un an qu'on l'attend… » Gee : « Oh, mais allez crever. »

L'homme précise : « On aurait bien intégré les Connards Professionnels, mais votre camarade Pouhiou a pris du galon, il bosse à la maison-mère Framasoft et se cache lâchement derrière son job pour délaisser ses activités de scénariste.  #RendezNousLesConnards » Gee s'exclame : « Rah mais quel connard !  (Le prends pas mal, Pouhiou.) » La femme acquiesce : « J'vous l'fais pas dire, un vrai professionnel. »

Les deux personnages s'en vont. La femme dit : « En tout cas, on veut un premier épisode rapidement, pour se faire une idée de la viabilité du projet. La maison-mère est sur notre dos. » L'homme : « Ouais, parce que la voie est peut-être libre, mais la route nous paraîtra quand même moins longue si on s'marre un peu sur le trajet, alors on s'remue, le gribouilleur-scribouillard ! » Gee : « Mais moi j'veux aussi faire de la musique, pi écrire un deuxième roman, pi… »

La femme : « Tatata ! Vous vous êtes assez dispersé l'année dernière, maintenant on reste focus : bande dessinée ; drôle ; souvent. GREASE BOY BULLSHITGRAPHIC UNIVERSE, MOTHERFUCKER ! Ándale ! Ándale ! » L'homme : « Et pensez à caser un peu de fan-service autour de GKND, ça fait toujours plaisir à vos fans de la première heure. Ils sont 12, quand même. » Gee : « Non mais en plus, ça veut rien dire, Grease Boy ! » La femme : « Grise Bouille non plus, gros malin ! »

Gee reste seul, désespéré.

Le Geek passe la tête par là et dit d'un air taquin : « Le Grease Boy Bullshitgraphic Universe, hein ? C'est vraiment une mission pour quelqu'un qui a le GNU du risque ! » Gee, énervé par le fan service forcé : « Ta gueule. » Note : BD sous licence CC BY SA (grisebouille.net), dessinée le 10 septembre 2018 par Gee.

Publié le 11 septembre 2018 par Gee dans Comic trip, GBBU

🛈 Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le retrouver dans le livre Grise Bouille, Tome IV.

Soutenir

Ce blog est publié sous licence libre, il est librement copiable, partageable, modifiable et réutilisable. Il est gratuit car financé principalement par vos dons. Sans inscription, vous pouvez très simplement me soutenir :

Pour l'année 2023-2024, 11 079 € ont pour l'instant été collectés sur un objectif annuel de 21 000 € (SMIC brut), soit 53 % de l'objectif :

Sources de revenu

L'année étant entamée à 80 %, il y a actuellement un retard de 5 721 € sur l'objectif.

Avancement de l'année

Vous pouvez également, si vous le souhaitez, passer par une plateforme de financement participatif :