Annonce : le tome 6 de Grise Bouille est en fin disponible ! Pensez à vous abonner pour ne pas rater les prochains articles !

La raquette à travers les âges

Publié le 10 avril 2024 par Gee dans Comic trip

Parce que beaucoup de fausses informations circulent sur l'histoire de ce fabuleux instrument qu'est la raquette, je me permets de rétablir enfin la vérité historique. Vous allez voir, c'est fascinant.

La raquette à travers les âges

La raquette est un instrument aux multiples usages dont l'origine se perd dans la nuit des temps. Essayons toutefois d'y voir plus clair.

💡 Tout a commencé à la préhistoire, à un moment où l'être humain avait cessé d'être un singe, et le canari cessé d'être un dinosaure.

Un homme regarde un canari de très haut et se moque : « L'évolution, c'est un peu comme l'adolescence, c'est parfois très ingrat. » Le canari est blasé et rêve d'être un T-rex qui poursuit l'homme.

Évidemment, le canari, passablement vexé de cet ironique coup du sort, se vengeait régulièrement en harcelant l'être humain, lui volant dans le visage et lui foutant des plumes dans le pif.

Deux personnages sont blasés, des canaris tout autour de leurs visages en disant « Cui-cui, motherfucker. » Les personnages disent : « C'est vraiment chiant, ces nuées de canaris. » « À choisir, je me demande si je préférais pas le T-rex… »

⚠️ Le canari avait toutefois omis un détail : l'évolution avait aussi donné à l'être humain une ingéniosité redoutable pour zigouiller autrui efficacement. De rage, l'être humain se saisit d'une planche de bois et…

Un personnage frappe un canari avec une planche et l'envoie voler en criant : « Prends ça, résidu de raptor mal évolué ! » Le canari vole en criant « CUUUUUUUIIIIIIIIIIIIII ! »

La raquette était née !

Au fil des âges (celui de pierre, de Paul et de Jacques), elle se perfectionna et devint l'objet que l'on connaît actuellement.

Un autre personnage montre une raquette plus conventionnelle, avec un tressage : « Regarde, y'a Jean-Cro qui a inventé la corde, hier aprem', ça permet d'avoir vachement plus d'aérodynamisme. En plus, si tu tapes fort, ça fait des frites de canari et c'est très bon : y'a plus qu'à inventer le ketchup. » À côté, un canari découpé en bâtonnets de frites.

💡 L'inénarrable épique bataille entre canari et être humain s'acheva donc rapidement, la population de canari connaissant une chute spectaculaire sous les coups de raquette.

Un homme conquérant déclare en souriant : « Ouais, pi ça a calmé les autres au passage. Si les canaris sont mignons maintenant, c'est grâce à qui, hein ? » Un canari sur son épaule sourie en fait « cui-cui ». Un autre homme montre un canari en cage et dit : « Au pire, ceux qui sont pas calmés, on leur a trouvé un autre usage dans les mines de charbon. Le monoxyde de carbone, ça calme encore plus. »

Problème : au-delà de l'aspect pratique de la raquette, l'être humain avait trouvé là un divertissement fort sympathique.

Par quoi donc remplacer le canari ?

Un personnage tient une balle de tennis et dit : « Y'a Marie-Magnon qui a inventé la balle, hier : pour la tradition, faisons-la jaune canari. » Un autre tient un volant de badminton et dit : « Ah non, je regrette : peu importe la couleur, gardons surtout l'aérodynamisme des ailes. »

▶️ Ce fut le premier grand Schisme de la Raquette du Néolithique qui donna naissance au tennis d'une part, et au badminton de l'autre.

Un autre personnage arrive et dit : « Hééé, les gens ! Sinon, à la rigueur, on s'en fout de la couleur… et on s'en fout des ailes… faisons une balle noire ! » Les autres sont blasés : « Non mais il est complétement con, lui. » « Eh, Néandertalain, va donc jouer dans ta grotte avec ta balle pourrie. »

Ce pauvre Néandertalain retourna donc effectivement dans sa grotte frapper sa balle contre les murs.

Ce qui donna naissance au squash, ça tombe sous le sens.

Le smiley, atterré : « Eh béh. Je vois que c'est pas aujourd'hui qu'on va arrêter de raconter n'importe quoi sur ce blog. Tout le monde sait que les T-rex n'ont jamais cohabité avec l'être humain, voyons. »

⚠️ Attention : malgré la paix précaire régnant entre canari et être humain, il serait naïf de croire qu'aucune rancœur n'a perduré au fil des millénaires.

Ainsi, il advint qu'un jour, un couple d'Inuits, revenant du cours de tennis et se baladant sur la banquise, remarqua soudain des fossiles de canarisaures pris dans la glace sous leurs pieds.

La femme regarde sous ses pieds : « Haaaaa ! Les monstres ancestraux sont là ! » L'homme dit : « Chérie, file-moi ta raquette ! »

L'homme se chausse des raquettes et martèlent le sol des pieds en criant : « TIENS ! TIENS ! PRENDS ÇA, SALETÉ DE CANARI ! » La femme : « Vas-y Michel, écrase-les, ces petites pourritures ! »

Ce geste, a priori anodin

(qui n'a jamais écrasé de fossile de canarisaures ?)

fit ensuite prendre conscience à Michel de la praticité de la raquette pour marcher dans les terres inuites.

La raquette à neige était née !

La femme remarque : « Mais c'est génial, ça ! Tu vas beaucoup plus vite avec des raquettes aux pieds ! » Michel répond : « Mais oui ! Je vais appeler ça “le TGV Inuit” ! »

💡 Anecdote à part, niveau rancœur, le canari est aussi loin d'avoir dit son dernier mot : en secret, il a comploté avec le moustique pour développer une nouvelle plaie pour l'être humain.

Un canari est en train de discuter avec un moustique. Le moustique regarde un tigre et dit : « Comment ça, tu veux que je m'accouple avec ÇA ?! » Le canari : « Fais-moi confiance, ça va marcher du tonnerre. »

Fort heureusement, là encore, la raquette vient au secours de l'être humain.

Évidemment, comme nous ne sommes plus à la préhistoire, on a ajouté un peu d'électricité dans tout ça, c'est plus efficace.

Mais sur le principe, nous sommes toujours des Cro-Magnons nous défendant contre d'agaçantes bestioles ailées.

La Geekette se frappe le cou et s'écriant : « Raaah, pu##ain de moustiques tigres ! » Le Geek agite une raquette électrique et zigouille un moustique en disant : « T'inquiète, ils vont pas faire les malins longtemps. »

Ceci conclut donc notre exposé. Avec toutes mes excuses au ping-pong pour l'avoir injustement snobé.

Note : BD sous licence CC BY SA (grisebouille.net), dessinée le 10 avril 2024 par Gee.

Publié le 10 avril 2024 par Gee dans Comic trip

Soutenir

Ce blog est publié sous licence libre, il est librement copiable, partageable, modifiable et réutilisable. Il est gratuit car financé principalement par vos dons. Sans inscription, vous pouvez très simplement me soutenir :

Pour l'année 2023-2024, 10 153 € ont pour l'instant été collectés sur un objectif annuel de 21 000 € (SMIC brut), soit 48 % de l'objectif :

Sources de revenu

L'année étant entamée à 67 %, il y a actuellement un retard de 3 917 € sur l'objectif.

Avancement de l'année

Vous pouvez également, si vous le souhaitez, passer par une plateforme de financement participatif :