Le bon moment pour dissoudre

Publié le 10 juin 2024 par Gee dans La fourche

Alors comme ça, Macron a décidé de dissoudre l'Assemblée nationale… De toutes les occasions qu'il aurait eues de le faire, il a choisi celle-ci. C'est un joli timing, assez raccord avec le personnage.

Allez, c'est toujours un bon moment pour re-citer cette phrase de Frédéric Lordon au sujet du RN (à l'époque FN) :

Sitôt que la perspective de sa réussite électorale prendra une consistance sérieuse, le capital, qui ne se connaît aucun ennemi à droite et aussi loin qu’on aille à droite, le capital, donc, viendra à sa rencontre.

Le bon moment pour dissoudre

2018. Macron est représenté en train de dormir profondément. On frappe à la porte de sa chambre, et derrière cette porte, on entend : « On est lààà ! On est làààà ! Même si Macron ne veut pas, nous on est là ! » « Référendum d'Iniative Citoyenne ! » « Démocratie directe ! »

2023. Même image, avec de nouveaux textes : « Non à la destruction des retraites et de la Sécu ! » « 2 millions de personnes dans la rue ! » « Motion de censure, maintenant ! » « Référendum d'Initiative Partagée ! »

2024. À la porte, on entend frapper : « Bonjour, c'est le fascisme ! » Macron se réveille d'un coup et dit : « Oui !  Entrez, c'est ouvert ! » Note : BD sous licence CC BY SA (grisebouille.net), dessinée le 10 juin 2024 par Gee.

Publié le 10 juin 2024 par Gee dans La fourche

Soutenir

Ce blog est publié sous licence libre, il est librement copiable, partageable, modifiable et réutilisable. Il est gratuit car financé principalement par vos dons. Sans inscription, vous pouvez très simplement me soutenir :

Pour l'année 2023-2024, 11 079 € ont pour l'instant été collectés sur un objectif annuel de 21 000 € (SMIC brut), soit 53 % de l'objectif :

Sources de revenu

L'année étant entamée à 80 %, il y a actuellement un retard de 5 721 € sur l'objectif.

Avancement de l'année

Vous pouvez également, si vous le souhaitez, passer par une plateforme de financement participatif :