Annonce : le tome 6 de Grise Bouille est en fin disponible ! Pensez à vous abonner pour ne pas rater les prochains articles !

Mails urgents et état d’urgence

Publié le 26 février 2016 par Gee dans La fourche
Inclus dans le livre Grise Bouille, Tome II

C’est officiel, l’état d’urgence a été prolongé pour 3 mois… où comment on transforme un dispositif fait pour gérer une situation de crise immédiate et critique (comme au lendemain des attentats du 13 novembre, quand les hôpitaux étaient débordés et qu’une équipe de salopards courrait encore dans la nature) devient un état permanent utilisé pour resserrer un peu plus le contrôle sur la population.

J’avais déjà fait une série de tweets sur le sujet, mais ça méritait bien une petite BD.

Mails urgents & état d'urgence

💡 Quand j'étais en train de préparer ma thèse, il y avait un truc qui nous gonflait profondément avec mes camarades doctorants : la complexité de l'administration.

Gee explique : « Bon, c'est bon, après 5 ans d'autonomie, je crois que j'ai à peu près compris et situé les domaines d'actions de : ma sécurité sociale ; ma mutuelle ; mon assurance. » Un autre personnage arrive avec des papiers et dit joyeusement : « Bienvenue en thèse ! Alors, voici les documents à fournir à votre laboratoire d'accueil, ceux pour votre université de rattachement et ceux pour votre école doctorale* ! » Gee, blasé : « Je vous hais… tellement. »

Authentique.

Mais encore, l'administration aurait été à peu près vivable s'il n'y avait pas eu…

LA SECRÉTAIRE DÉMONIAQUE.

Une secrétaire représentée comme un démon avec une fourche et des flammes. Elle s'exclame : « Mouahaha ! Vous me remplirez le dossier d'inscription via le formulaire en ligne tout pourri tout bugué ! Puis vous l'imprimerez ! Puis vous me le donnerez ! Et enfin, je le retaperai sous vos yeux ! À la main ! Et AVEC 2 DOIGTS* ! MOUAHAHAHAHA ! » Trois doctorants sont apeurés et s'écrient : « NAAAAAAAAAN !!! »

Tout ce processus : authenFUCKINGtique.

Un des trucs les plus agaçants avec cette secrétaire, c'était sa façon de communiquer :

chacun de ses mails avait un sujet débutant par « URGENT ».

Et bien sûr, chaque sujet était écrit en majuscule.

CHAQUE.

PUTAIN.

DE SUJET.

Gee lit ses mails. On voit plein de mails envoyés par « Anabel Zébute » : « URGENT: PROGRAMME FETE DE LA SCIENCE », « URGENT: FORMULAIRE DE REINSCRIPTION EN 3A », « URGENT: ELECTION DES REPRESENTANTS DES ELEVES », « URGENT: INFORMATION POUR LES L2 », « URGENT: ON RECHERCHE LA TOUCHE CAPS-LOCK ». Gee se demande : « Pourquoi ? Pourquoi tant de haine ? »

▶️ Résultat : plus moyen de déceler la vraie urgence du spam standard et les mails importants passent à la trappe.

Oui, parce que le principe d'une urgence, c'est d'être exceptionnelle.

Imaginons par exemple, tout à fait hypothétiquement, qu'un pays déclare un état d'urgence qui durerait 6 mois…

Gee précise en souriant : « Hypothèse fantaisiste, j'entends bien. Mais vous connaissez mon goût prononcé pour la science-fiction. »

Eh bien on serait en droit de se demander si, de fait, l'urgence ne deviendrait pas la norme.

Et s'il ne resterait plus alors que la surenchère pour signaler une urgence véritable.

Un pirate sur un bateau « Vigipirate » commente : « Je ne vois pas de quoi vous voulez parler. Comment ça, je suis actif depuis 25 ans et au niveau maximum depuis 10 ans ? Effet cliquet, vous dites ? Connais pas. »

⚠️ L'état d'urgence qui dure 6 mois (et plus si affinités – et il y aura toujours des affinités), ce n'est pas juste dangereux vis-à-vis des libertés individuelles et inefficace face au terrorisme : c'est aussi complètement con.

Une femme sur un brancard dit : « Mais puisque je vous dis que ma fracture est guérie ! C'est bon, là, je peux marcher ! » L'infirmier qui la pousse explique : « Non-non-non-non ! Vous allez garder ce plâtre jusqu'à la mort ! Et interdiction de marcher sur ce pied, hein ! Sécurité AB-SO-LUE !Ça vous ennuie si je cours un peu en rond avec votre brancard ? Il faut que j'aie l'air d'être en train d'agir. Pour votre bien. »

Mais ne vous y trompez pas, si le gouvernement choisit de prolonger l'état d'urgence pour 3 mois, c'est exactement pour la même raison que la secrétaire de ma fac considérait par défaut tout mail comme urgent :

pouvoir se dédouaner en cas de pépin.

La secrétaire démoniaque derrière son PC, les bras croisés, l'air inflexible : « Vous avez loupé la date de réinscription ? Ah bah oui mais voilà, hein, moi j'avais mis URGENT dans le sujet, c'était pas pour rien ! Quoi, l'organisation moisie de la fac ? Mais de quoi j'me mêle ? »

Manuel Valls, même mécanisme : « Vous avez été victime d'un attentat ? Ah bah oui mais on a prolongé l'état d'urgence, on a fait le maximum, hein. Quoi, la politique étrangère de la France ? Quoi, le commerce d'armes avec des salopards ? Quoi… Mais de quoi j'me mêle ? »

Sauf qu'au départ, moi, il me semblait que l'équipe de branques à la tête de l'État (et qui nous coûte une fortune) était censée être plus responsable que la secrétaire de ma fac au SMIC.

⚠️ Du coup, l'urgence, là, ce serait peut-être de les foutre dehors une bonne fois pour toutes.

Le Geek, bras croisés, blasé : « Remarque, ça fait aussi 40 ans qu'il est urgent de mettre notre classe politique hors d'état de nuire… Y'a une cohérence, quelque part. » Note : BD sous licence CC BY SA (grisebouille.net), dessinée le 25 février 2016 par Gee.

Publié le 26 février 2016 par Gee dans La fourche

🛈 Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le retrouver dans le livre Grise Bouille, Tome II.

Soutenir

Ce blog est publié sous licence libre, il est librement copiable, partageable, modifiable et réutilisable. Il est gratuit car financé principalement par vos dons. Sans inscription, vous pouvez très simplement me soutenir :

Pour l'année 2023-2024, 10 153 € ont pour l'instant été collectés sur un objectif annuel de 21 000 € (SMIC brut), soit 48 % de l'objectif :

Sources de revenu

L'année étant entamée à 67 %, il y a actuellement un retard de 3 917 € sur l'objectif.

Avancement de l'année

Vous pouvez également, si vous le souhaitez, passer par une plateforme de financement participatif :