Annonce : le tome 6 de Grise Bouille est en fin disponible ! Pensez à vous abonner pour ne pas rater les prochains articles !

Ni de droite, ni de droite

Publié le 22 février 2021 par Gee dans Comic trip, GBBU
Inclus dans le livre Grise Bouille, Tome V

Un nouvel épisode du Grease Boy Bullshitgraphic Universe, où on imagine comment renverser le capitalisme en 2022…

Ni de droite, ni de droite

Nicolas et Pimprenelle accueillent le lapin des comptines : « Lapin, lapin ! Entre et viens ! » « On a un nouveau plan pour botter le cul du capitalisme ! » Le lapin arrive en disant : « Ah ? »

Nicolas : « On te présente… » Pimprenelle : « MANUELLE NÖHR-KAAM ! La première candidate à la présidentielle “ni de droite ni de gauche” de gauche. » On voit arriveru une marionnette avec le visage d'Emmanuel Macron déformé : il a de gros yeux qui louchent, les cheveux longs et un élastique sur le dessus qui lui fait une coiffure en palmier.

Le lapin, stupéfait : « Mais… c'est un pantin ? » Nicolas, hilare : « Oui, bon, pour ça, on s'est dit qu'il valait mieux ne pas dépayser les gens. » Pimprenelle, enthousiaste : « En gros, on reprend les armes de l'ennemi contre lui. Elle est très forte, regarde ! » Manuelle, le pantin, agite les bras en souriant : « On peut comprendre l'envie de croissance des entreprises polluantes… et en même temps, on ne peut pas mettre ça au même niveau que le besoin de survie écologique de l'espèce humaine. »

Nicolas explique : « Elle maîtrise le “en même temps” à la perfection. » Pimprenelle renchérit : « Elle serait capable de réinstaurer la Commune tout en se faisant applaudir par les partis de droite. » Manuelle déballe son argumentaire : « Je pense qu'il faut être pragmatique, et dépasser les clivages gauche-droite : je le dis sans idéologie aucune, mais les moyens de production devraient être gérés par les travailleuses et travailleurs, et le pouvoir du capital aboli.  Je ferai les réformes nécessaires en ce sens, contre l'immobilisme, dans un souci de responsabilité face à la mondialisation. »

Le lapin, dubitatif : « Vous n'avez pas peur que ça passe mal auprès des grands pouvoirs économiques et médiatiques ? Ils la décrédibiliseront comme toutes les oppositions au capitalisme… » Pimprenelle, confiante : « T'inquiète, elle maîtrise aussi l'enfumage du “je dis un truc et je fais le contraire”… mais dans notre sens. » Manuelle s'exclame : « Ce que révèle cette pandémie, c'est qu'il est des biens et des services qui doivent être absolument soumis au marché libre et dérégulé.  Déléguer notre capacité à soigner à des feignasses de fonctionnaires est une folie. » Puis elle murmure, dans le feutré : « Pssst, vous me nationalisez les banques, vous prenez le pognon du CICE et vous embauchez massivement des fonctionnaires pour l'hosto, l'école, etc. »

Nicolas triomphe : « Margaret Thatcher devant les instances du capitalisme, Louise Michel à la maison, et le tour est joué. » Le lapin commence à comprendre : « La vache, mais ça pourrait marcher… » Manuelle continue, imperturbable : « On met un pognon de dingue dans les dividendes, et les bourgeois ne sont toujours pas satisfaits. Les pauvres restent toujours plus pauvres et les riches toujours plus riches.  Dans l'hôtellerie, les cafés et la restauration, dans le bâtiment, il n'y a pas un endroit où je vais où je ne vois pas des gens qui cherchent un travail correctement payé.  Je traverse la rue, j'augmente les salaires, je traite décemment mon personnel, je respecte le droit du travail et je vous en trouve, des salariés ! »

Pimprenelle rigole : « Elle est même capable d'aller ratisser large et de récupérer la frange catho-tradi. » Manuelle : « Vous me connaissez, je suis pour la laïcité, et en même temps pour le respect des traditions chrétiennes de la France. Je cite la Bible, Deutéronome 23.30 : “tu ne prêteras à usure à ton frère ni de l'argent, ni du grain, ni quelque autre chose que ce soit”.  Le premier acte de mon quinquennat sera donc d'interdire les prêts à intérêts – taux 0 pour tout le monde – et de socialiser la création monétaire pour qu'elle ne dépende plus du crédit bancaire. » Le lapin, impressionné : « Incroyable. »

On voit une affiche « Le courage de la réforme : Manuelle Nöhr-Kaame 2022, ensemble pour le changement ». Le lapin la regarde sans vouloir y croire : « Punaise, c'est bien la première fois que la gauche pourrait gagner… » Nicolas lève le doigt d'un air sévère : « Ah non non !  Manuelle n'est ni de droite, ni de gauche ! » Le lapin : « Ah oui, pardon… » Pimprenelle rigole : « Ça va leur faire bizarre, aux députés LR, de s'asseoir à côté des anarcho-communistes au centre de l'Assemblée… » Note : BD sous licence CC BY SA (grisebouille.net), dessinée le 20 février 2021 par Gee.

Publié le 22 février 2021 par Gee dans Comic trip, GBBU

🛈 Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le retrouver dans le livre Grise Bouille, Tome V.

Soutenir

Ce blog est publié sous licence libre, il est librement copiable, partageable, modifiable et réutilisable. Il est gratuit car financé principalement par vos dons. Sans inscription, vous pouvez très simplement me soutenir :

Pour l'année 2023-2024, 10 153 € ont pour l'instant été collectés sur un objectif annuel de 21 000 € (SMIC brut), soit 48 % de l'objectif :

Sources de revenu

L'année étant entamée à 67 %, il y a actuellement un retard de 3 917 € sur l'objectif.

Avancement de l'année

Vous pouvez également, si vous le souhaitez, passer par une plateforme de financement participatif :