Annonce : « Sales Gosses ! », mon prochain jeu vidéo, sortira le 18 septembre 2024 !

Oranges bleues & roses rouges

Publié le 17 juin 2024 par Gee dans Tu sais quoi ?

Je sais, parler de couleurs sur un blog majoritairement en noir et blanc, c'est un peu gonflé. Pour l'occasion, j'ai mis quelques touches de couleurs, histoire qu'on s'y retrouve.

Oranges bleues & roses rouges

💡 Grâce à ce titre délicieusement énigmatique, vous avez sans doute deviné que cette BD sera dédiée aux couleurs… Et surtout à leurs accords.

Superflu : « Mmh, l'indigo et le fuchsia s'accordent si bien avec le jaune. » Sophie : « Non. Ça fait onze ans*, et toujours pas. » Le smiley : « Putain… onze ans… »

Si si, rappelez-vous…

⚠️ Je parle évidemment d'accords au sens grammatical du terme, lorsque la couleur est utilisée comme adjectif. Et vous allez voir, comme souvent en français, c'est TRÈS SIMPLE.

Un mec lambda part d'un air blasé : « J'ai compris… je vais chercher du paracétamol… » Gee a un air gêné sur le visage.

Bon, d'abord, en règle générale, l'adjectif s'accorde avec le nom, ce qui va être le cas pour pas mal de couleurs.

Plusieurs images : des feux verts ; des trous noirs ; des nuits blanches. Le smiley remarque : « Mais dis donc, noir et blanc, c'est pas des couleurs, non ? » Gee : « Ah toi, tu vas pas commencer à me gonfler… »

SAUF !

… si la couleur est à l'origine un nom commun.

Gee, avec un gilet orange : « Voilà. Les gilets orange n'ont donc rien à voir avec les gilets jaunes. » La Geekette le regarde fixement et dit : « Je suis jamais sure : t'as les yeux marron ou les yeux noisette ? »

⚠️ Alors là, évidemment, j'ai donné des cas simples, mais déjà : bon courage pour savoir si une couleur vient d'un nom commun.

Par exemple, vous saviez que ces couleurs venaient de noms communs* ?

Le fuchsia (une fleur) ; l'indigo (matière extraite de l'indigotier, une plante). Superflu remarque : « Merci de commencer par mes couleurs préférées. » La turquoise (une pierre) ; la mauve (une plante) ; le pourpre (un mollusque).

Question rhétorique hein : si vous connaissiez l'intégralité de ces exemples, c'est pas la peine de venir vous la péter en me traitant d'inculte.

Bien. Maintenant vous pensez donc qu'on dit « des rideaux mauve » et « des tapis pourpre » ?

Le mec lambda : « Ben oui, tu viens de dire qu'indigo, turquoise et mauve étaient des noms communs, et que donc… » Gee le coupe et s'exclame : « PERDU ! » Le mec lambda : « Je te hais. »

Exceptions dans l'exception ! #langueFrançaise

Certaines couleurs issues de noms communs s'accordent quand même comme des adjectifs usuels. Pourquoi ?

Parce que.

Gee, lisant un livre : « Rose, pourpre, mauve, fauve, écarlate et incarnat. Non, moi non plus, je connaissais pas “incarnat”. Donc on dit bien “des roses roses” et “des oranges orange”. Et après on vient nous faire chier qu'il faut pas dire “autrice” parce que ça complique la langue pour les non-francophones qui l'apprennent. » Un vieux croulant dit : « Noon mais si on ne sait pas apprécier les différences purement arbitraires entre les couleurs orange et rose, comment peut-on comprendre la beauté et la perfection de cette langue magnifique et millénaire qu'est le français de nos ancêtres et… » (Le texte devient plus petit jusqu'à être illisible). Une flèche indique : « Académicien moyen (très moyen, même). »

💡 Pour finir, sachez d'ailleurs que ces exceptions sans queue ni tête n'ont même pas été supprimées par la réforme de l'orthographe de 1990.

Alors que franchement, c'est pas le genre de subtilité qui nous manquerait…

Gee, en train de taper du texte : « Allez c'est parti, je l'écris : j'aime les chartes graphiques oranges. Avec un S. Voilà. Avec un peu de chance, dans 5 ans on fait une réforme orthographique pour ça, dans 50 ans les gens finissent péniblement par l'adopter, et dans 5 siècles, l'Académie française arrête de gueuler dessus. Le jeu en vaut la chandelle. » Note : BD sous licence CC BY SA (grisebouille.net), dessinée le 10 juin 2024 par Gee.

Publié le 17 juin 2024 par Gee dans Tu sais quoi ?

Soutenir

Ce blog est publié sous licence libre, il est librement copiable, partageable, modifiable et réutilisable. Il est gratuit car financé principalement par vos dons. Sans inscription, vous pouvez très simplement me soutenir :

Pour l'année 2023-2024, 11 421 € ont pour l'instant été collectés sur un objectif annuel de 21 000 € (SMIC brut), soit 54 % de l'objectif :

Sources de revenu

L'année étant entamée à 86 %, il y a actuellement un retard de 6 639 € sur l'objectif.

Avancement de l'année

Vous pouvez également, si vous le souhaitez, passer par une plateforme de financement participatif :