L’autre pandémie

L’autre pandémie

« La crise économique qui vient risque de faire plus de morts que la crise sanitaire du COVID-19. » qu’on nous dit. L’occasion de faire le point sur l’autre pandémie, la vraie, la grosse, celle qui pourrait bien nous éradiquer une bonne fois pour toutes.

Foule sentimentale

Foule sentimentale

« Puis-je vous intéresser par notre promotion du jour sur les Schoko-bons ? » On entendait la phrase de plus en plus distinctement à mesure qu’on s’approchait de la caissière. Là, dans la supérette de cette aire d’autoroute où on s’était arrêté pour acheter de quoi grignoter en faisant une pause, la caissière, après avoir scanné les articles […]

Violences policières

Violences policières

Ça faisait quelques temps que je me disais qu’il fallait que j’en parle… C’est une petite compilation assez horrible trouvée sur Reddit qui m’a fait sauter le pas. Et comme aujourd’hui encore, il y a grève et manifs au menu, j’ai bien peur de voir cet article à nouveau confirmé… Voilà, aujourd’hui ça ne va […]

Black Fuckday

Black Fuckday

Vendredi, c’est le Black Friday, et si vous ignorez ce que c’est, c’est que vous avez la chance de ne pas avoir eu vent de cette énième glanderie importée des États-Unis. En gros, une journée de pseudo-soldes avant Noël pour lancer la grande farandole de la surconsommation de merdes inutiles et polluantes qui seront jetées […]

Nous ne ferons pas barrage

Nous ne ferons pas barrage

En 2017 s’est jouée une drôle de pièce, à l’entre-deux tours de l’élection présidentielle française. Alors que le Front National se retrouvait au second tour pour la deuxième fois de l’histoire, avec l’héritière Le Pen en face d’Emmanuel Macron, les médias (et, sans doute, un certain nombre de mes concitoyennes et concitoyens) découvraient avec stupeur […]

Ponzi & Tina

Ponzi & Tina

Que se passe-t-il quand ce sont Ponzi et Tina qui mènent la barque ? Réponse dans quelques années…

Tapis rouge pour un dictateur à Nice

Tapis rouge pour un dictateur à Nice

C’est l’heure de la BD catharsis. L’avantage de se taper des bouchons un dimanche soir à 22h30 à l’entrée de Nice, c’est que ça laisse du temps pour réfléchir à comment caricaturer l’histoire (et y’a pas besoin de chercher bien loin). J’vous préviens : ça va être gratiné.